Un an et un mois après avoir commandité l’agression à l’arme blanche d’un couple Français, un cadre de la Mauritius Ports Authority (MPA) a été arrêté cette semaine. Veeshal Seerutun, 37 ans, un Terminal Assistant, avait en décembre 2011, échaffaudé un plan, avec trois autres complices, pour dépouiller des Français résidant à Calodyne, Grand-Gaube.
Jean et Evelyn Pezzutti, un couple de séxagénaire originaire de France, étaient en vacances à Maurice dans un bungalow à Calodyne lorsqu’ils se sont fait attaqués par des malfaiteurs  armées. Ils revenaient, le 26 décembre 2011, d’une virée à 21h, lorsque trois individus ont fait irruption dans leur domicileavant de les ligoter et les agresser à l’arme blanche. Les malfrats avaient, par la suite, fait main basse sur 1000 Euros, Rs 65 000, une caméra Linux, un laptop, un sèche cheveux, et des paires de lunettes. De retour en France, les Pezzutti ont dû, mari et femme, avoir recours  à des soins médicaux pour réduire les blessures essuyées lors, du hold-up, dont ils ont été victimes. L’un deux a même dû subir  une intervention relevant d’un problème cardiaque.
Kishan Goolkhran aussi connu comme Ti Rajesh, 35 ans, skipper de son état, est le premier à avoir été arrêté dans cette affaire, jeudi. Il est domicilié à la rue Carnation,  Pointe-aux-Piments. Lors de son interrogatoire, il a balancé le nom de ses deux complices dont un était déjà détenu  à la prison Centrale de Beau-Bassin pour vol. Le troisième, un inconnu des services de police est  toujours en cavale. Toutefois, le suspect a fait comprendre aux hommes des Sergents Ramasawmy et Krishna Naïr qu’ils n’étaient pas à l’origine du vol mais avaient été sommés par un haut cadre de la Mauritius Ports Authority (MPA),Veeshal Seerutun, 37 ans. Les Constables Seekunto, Sohun, Bazile, Awootar et Gowsee, muni d’un mandat d’arrêt en bonne et due forme, se sont présentés au domicile du commanditaire allégué un quartier huppé de Calodyne, vendredi matin. Veeshal Seerutun, a fait de la résistance avec la Central Investigation Division (CID) de Goodlands en leur faisant comprendre qu’il avait pas moins de dix chiens dans sa l’enceinte de sa cour.
  Arrêté par la CID, il a, lors de son mise en examen avoué les faits qui lui sont reprochés. La Police a, par ailleurs, récuperé les objets notamment le laptop, la caméra, le sèche-cheveux et la paire de lunettes. Il est incaréré au poste de Police de Piton tandis que son complice est lui détenu à Pointe-aux-Cannoniers. La Police soutient qu’elle est confiante de mettre la main sur celui qui court toujours. Le couple Français a été informé de l’arrestation des voleurs et ont formulé le souhait de récupérer leurs effets personnels. L’enquête policière se poursuit sous la supervision du Chief Inspector Beeharry.