La Criminal Investigation Division (CID) de Camp-Levieux et des éléments du Groupement d’Intervention de la Police Mauricienne (GIPM) ont mené une opération hier à Camp-Levieux.

Ils ont appréhendé trois suspects dont deux frères âgés de 44 et 37 ans, et une adolescente de 15 ans, suite à la violente altercation survenue la semaine dernière où une foule hos- tile avait lancé des projectiles sur des éléments de l’Anti-Drug and Smuggling Unit. Ils ont retenu les services de Me Philippe Barbe et Assad Peeroo.

D’ailleurs, un sergent avait dû faire usage de son arme à feu pour protéger son équipe. Lors de l’opération d’hier, la police a perquisitionné la maison des deux frères où elle a saisi des cocktails Molotov.

Au cours de leur interrogatoire par l’équipe du surintendant Bansoodeb, les frères ont nié avoir lancé des projectiles sur des policiers le jour de cet incident. Ils ont avancé qu’ils étaient chez eux. Comme leurs explications n’ont pas convaincu les éléments du sergent L’Aiguille, ils ont été placés en détention. La mineure, qui avait filmé l’incident en Live Facebook sur son cellulaire, a été relâchée sur parole à ce stade.

Les enquêteurs lui reprochent d’avoir « mis en danger la vie » des policiers car des individus pouvaient les voir grâce à la jeune fille et ainsi mettre en péril la stratégie de l’ADSU à ce moment- là. D’autres arrestations sont à prévoir bientôt. Pour rappel, l’équipe de l’inspecteur Subbareddi de l’Adsu patrouillait la région quand à la hauteur de l’avenue Alphonse, elle s’est retrouvée en face d’un groupe de personnes dans la rue dont certains jouaient au carrom.

A l’arrivée de la police, un individu a laissé tomber un sachet contenant de la drogue en allant chercher refuge dans sa maison, tout en ordonnant aux autres de ne pas laisser entrer les officiers.

La situation s’est envenimée quand des jeunes s’en sont pris aux éléments de l’ADSU et en mettant le feu au véhicule de la police. Des cartouches de gaz lacrymogène ont été lancées et un coup de feu a même été tiré pour tenter de dissuader la foule hostile.