« La situation est inquiétante », a fait comprendre le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ashit Gungah. Une hausse inévitable des prix du carburant devrait intervenir cette semaine avec la réunion du Petroleum Pricing Committee prévue avant la fin de la semaine.

Pour le ministre, Maurice n’est pas immunisée contre la situation prévalant sur le marché mondial. Selon lui, la situation géopolitique dans la région du Moyen Orient, notamment en Iran, ne joue pas en faveur de notre territoire.

La décision américaine quant à l’accord sur le nucléaire iranien aura un effet sur le marché. L’Arabie Saoudite, qui a annoncé une baisse de sa production ainsi que la décision des autres pays producteurs, vont dans le sens d’une flambée des prix du carburant au niveau international. Maurice sera affectée par la situation ayant cours dans le monde.

Ashit Gungah a observé que les différentes cargaisons arrivées à Maurice ces derniers temps ont toutes connu une hausse des prix moyenne de l’ordre de 4%. Le taux était trop faible pour être répercuté sur le prix sur le marché. Par ailleurs, le ministre souligne que le Price Stabilisation Account est déjà déficitaire de l’ordre de Rs 180 M et que la situation risque d’empirer.