Le forum tripartite se tiendra vendredi prochain au ministère du Travail
  • La menace d’un boycott syndical se profile

La tenue d’un forum tripartite vendredi prochain au ministère du Travail et des Relations industrielles – portant sur la célébration du 100e anniversaire de la création du Bureau international du travail (BIT) – est diversement accueillie par les syndicats. C’est la présence de Business Mauritius (BM) à la réunion qui les dérange plus particulièrement. La menace d’un boycott syndical se profile à l’horizon.

Interrogé par Le Mauricien, hier, Reeaz Chuttoo a soutenu qu’il se pourrait que la Confédération des travailleurs du secteur public et privé (CTSP) se rende à cette rencontre mais ses membres ne vont pas s’asseoir à la même table que Business Mauritius (BM) en signe de protestation quant à leur prise de position sur le Workers Rights’ Bill.
« La CTSP n’apprécie pas le fait que Business Mauritius continue à maintenir qu’on peut mettre à la porte un travailleur sans aucune justification. Aussi, celui-ci continue à maintenir qu’un employé qui touche plus de Rs 30 000 ne doit plus être catégorisé comme un travailleur. Aussi longtemps que les nouvelles lois ne sont pas votées nous n’allons pas nous à asseoir à la même table que Business Mauritius », a affirmé le président de la CTSP.

Il a aussi affirmé qu’il consultera les autres formations syndicales pour décider de la marche à suivre. En effet, d’autres formations syndicales poursuivent les consultations à ce sujet.

Interrogé, un autre syndicaliste a, lui, déclaré au Mauricien qu’il faut opérer une distinction entre le BIT et Business Mauritius. La réunion de vendredi prochain a pour but de mettre au point les activités marquant le 100e anniversaire de la création du BIT.
« C’est le BIT qui a demandé au ministère du Travail et des Relations industrielles d’organiser une réunion tripartite autour des activités marquant la célébration du 100e anniversaire de cette organisation. Cela n’a rien à voir avec la réforme des lois du travail. Est-ce qu’on ne peut plus rencontrer à l’avenir les employeurs en raison de leurs prises de position sur le Workers Rights Bill et l’Employment Relations (amendement) Bill? C’est illogique », estime-t-il.

Le BIT fut créé en 1919 sous l’égide du Traité de Versailles, qui mettait fin à la Première Guerre mondiale. Ce Bureau est le secrétariat permanent de l’Organisation internationale du Travail (OIT). Il sert de quartier général à l’ensemble des activités de cette instance. Le Bureau emploie quelque 2 700 fonctionnaires répartis dans 150 pays au siège de Genève et dans 40 bureaux dans le monde ; il comprend aussi un centre de documentation et de recherche ainsi qu’une imprimerie qui publie de multiples études spécialisées, rapports et revues.