« Les liens qui unissent la Grande Bretagne et les Etats-Unis ne seront pas brisés ». Ce sont les propos du ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, lors d’une session de travail suivant l’Advisory Opinion de la Cour internationale de Justice (CIJ) sur l’excision de l’archipel des Chagos, ce mercredi 27 février.

Vishnu Lutchmeenaraidoo a insisté sur le fait qu’« il faut éviter tout ego trip dans nos démarches ». Le ministre dit privilégier le dialogue pour la suite du combat. Toute attitude de confrontation sera rejetée selon lui. Confiant qu’un climat consensuel va prévaloir lors des prochaines étapes du combat, le chef de la diplomatie s’est réjoui du consensus qui a prévalu sur ce dossier au niveau de la classe politique ainsi que de la population.

Le ministre Lutchmeenaraidoo a estimé que le plus « important est que les dirigeants politiques puissent bâtir un héritage et léguer aux autres, et ce, sans orgueil mais dans l’intérêt supérieur du pays »