Jonathan Bardottier a terminé à la cinquième en demi-finales du 100m

Engagé dans la finale du lancer du disque lors de la deuxième journée des championnats d’Afrique d’athlétisme, hier soir à Abusa en Nigéria, Christopher Sophie est passé près du podium en terminant à la quatrième place. Sa performance a été chiffrée à 52 m 31. De son côté, Jonathan Bardottier, n’a pu se hisser en finale du 100 m, finissant à la cinquième place de la première demi-finale avec un chrono de 10’’64. alors que Bernard Baptiste, recordman de Maurice au poids, a lui pris la sixième place avec un jet de 17,99m.

Jonathan Bardottier était donc le seul sprinteur mauricien à représenter le quadricolore en demi-finale du 100m hier. Alors qu’au premier tour le Port-Louisien avait décroché sa qualification grâce a une performance de 10’’56, avec à la clé la première place de sa série, il n’a pu répéter ce même exploit à l’étape suivante. Aligné au cinquième couloir, Bardottier a donc terminé à la cinquième place, insuffisant pour disputer la finale. La première place a été obtenue par le Sud-Africain Akani Simbine en 10’’32. À noter que la finale a été remportée par ce même Simbine avec une performance de 10’’25. L’Ivoirien Gueu Arthur Cisse avec un chrono de 10’’33 et le Sud-Africain Simon Magakwe en 10’’35 ont complété le podium.

Malgré la mauvaise organisation au Nigéria, le groupe
mauricien garde le sourire

Au 100m féminin, l’Ivoirienne Marie José Ta Lou a décroché le titre au 100m avec une performance de 11’’15. En 2016 à Durban, ce chrono lui avait permis de prendre la médaille de bronze sur l’épreuve reine. La Ghanéenne Janet Amponsah (11’’54) et la Nigériane Udo-Gabriel Joy (11’’58) ont pris la deuxième et troisième place respectivement.

En décathlon après le premier jour de compétition hier, Fabrice Rajah se retrouve à la septième place au classement général avec 3430 points. Il a signé au 400m un chrono de 53’’37, au  100m 12’’00, à la longueur il a réalisé un saut de 6,57m, à la hauteur une performance de 1,91m et au lancer du poids un jet de 13,14m. Les trois premières places sont actuellement occupées par l’Algerien Nabi Bouradda (4084pts) et les deux Nigérians Samuel Osadolor (3854pts) et Peter Moreno (3777pts). Rajah sera le seul athlète mauricien engagé aujourd’hui.

En féminin, au lancer du marteau, Juliane Claire est passée à côté de son concours, en loupant ses trois lancers. Ce concours a été remporté par la Marocaine Zakour Soukaina avec un jet de 68,28m suivi de la Nigériane Ogunrinde Temilola (67,39m) et de la Congolaise Jennifer Batu Bawsikita (66,43m).

Alors que le programme des épreuves est dévoilé un jour avant la compétition, la lanceuse de javelot, Jessika Rosun, qui sera en action demain, reste positive. « Je suis déjà à ma cinquième participation aux championnats d’Afrique et j’ai été une fois médaillée de bronze en 2014 au Maroc. La compétition s’annonce très rude car ici la plupart des lanceuses enregistrent des performances au-dessus des 53 mètres. Je me suis préparée quasiment un an malgré les blessures et je reste positive. Dans une compétition de ce niveau tout peut arriver et pour ma part je ferai mon maximum »,souligne-t-elle.