Lorsque Christopher Lagane a passé la ligne d’arrivée du Tour de La Réunion paré du maillot jaune, il sait qu’il vient de rejoindre, sans le réaliser, la cour des grands. À seulement 19 ans, le coureur, l’un des plus prometteurs de sa génération, a su se bâtir une solide réputation malgré son jeune âge.

Le jaune au Tour de La Réunion : un bonus inespéré. « Quand tu réalises qu’il y a des coureurs qui ont remporté cette course et qui sont passés pro ensuite, c’est là que tu prends conscience de ce que tu viens de faire. » Même plus de quatre mois plus tard, il n’y croit toujours pas. « C’est un peu dur d’y croire. La ligne d’arrivée paraissait toujours plus loin pour moi. C’était dur, parfois compliqué, mais il fallait y croire un peu plus chaque jour. »

Il lui aura fallu attendre la troisième étape — et un coup de Trafalgar — pour aller s’emparer, grâce au jeu d’un classement mieux négocié, du maillot jaune. « De jour en jour, ça commençait à sentir bon. On a décidé de ne pas se mettre en danger et de jouer la carte de la prudence. » Avant de rallier la ligne d’arrivée, il a souffert. Notamment lors de la cinquième étape, vendredi. « Il fallait à tout prix éviter de se faire piéger. » Et puis, ces visages familiers venus l’applaudir. « C’étaient des Mauriciens qui avaient fait le déplacement spécialement pour la course. J’étais vraiment fier. »