Poste de Police de Terre-Rouge

La CID de Terre-Rouge, sous la supervision de l’ASP Juman et de l’inspecteur Derochoonee, et assistée de l’Anti Robbery squad, a mené une opération “crackdown” dans la région hier, laquelle a abouti à l’interpellation de sept voleurs présumés recherchés dans divers cas rapportés à la police.

Dans un premier temps, la police a interpellé un soudeur de 38 ans, soupçonné d’être entré par effraction chez un quadragénaire à Le Hochet en novembre de l’année dernière pour y dérober Rs 750. Lors de son interrogatoire, le trentenaire a nié les accusations portées contre lui.

Un autre cas concerne un peintre de 28 ans qui aurait volé une perceuse valant Rs 14 000 au domicile de son oncle, à Arsenal, le 8 janvier. Le jeune homme est passé aux aveux et a même rendu l’objet volé. Il a été traduit au tribunal de Pamplemousses le même jour pour son inculpation provisoire. Étant donné qu’il n’a pu réunir Rs 8 000 pour sa caution, il a été maintenu en détention préventive.

Un autre suspect, âgé de 18 ans, a lui aussi avoué son forfait. La police le soupçonne d’avoir dérobé une statue valant Rs 40 000 au domicile d’une habitante d’Arsenal en décembre dernier. Le jeune homme a conduit les enquêteurs sur un terrain en friche, à Solitude, où l’objet volé a été récupéré. Il a été libéré contre une caution de Rs 5 000 et après avoir signé une reconnaissance de dette de Rs 20 000.

Par ailleurs, la CID a mis la main sur un quadragénaire de Calebasses, soupçonné d’avoir tenté d’entrer par effraction dans la boutique de sa voisine en juillet de l’année dernière. Comme rien n’a été volé, la police a décidé de l’inculper pour “damaging property”. D’autre part, un gardien âgé de 43 ans a, lui, été interpellé pour avoir giflé et volé un collégien le 21 décembre.

Après avoir agressé la victime, le quadragénaire avait arraché sa chaîne en or, estimée à Rs 13 000. Lors de son interrogatoire, il a concédé avoir eu une dispute avec l’adolescent et a remis à la police le tuyau avec lequel il a commis son acte. Il a cependant nié avoir commis un vol, ce qui ne l’a pas empêché d’être emmené en cour pour son inculpation provisoire. Il a été libéré contre une caution de Rs 7 000.

Finalement, la police a perquisitionné la maison d’une habitante de Bois-Marchand, âgée de 38 ans, où des objets volés – dont deux bonbonnes de gaz et un haut-parleur – ont été récupérés. Elle a nié connaître la provenance de ces objets, pointant du doigt son époux, âgé de 26 ans. Ce dernier a été arrêté et a emmené la police près d’un ruisseau à Bois-Marchand où le haut-parleur a été récupéré.