Le halo blanchâtre observé le 29 septembre dernier était en fait le nuage de carburant vidangé par l’étage supérieur de la fusée Falcon 9 partie une heure plus tôt de la base californienne de Vandenberg. Le site « Ciel des Hommes » a reconstitué le phénomène sur logiciel, en mettant à l’épreuve les différents témoignages et les éléments concrets concernant le lancement de la fusée qui a coïncidé avec l’apparition du phénomène dans le ciel mauricien, tout aussi visible à l’île de la Réunion, Madagascar et Mayotte. Cette simulation a permis de confirmer les explications avancées par certains spécialistes au sujet du lancement de cette fusée.
Le 29 septembre dernier aux alentours de 21 h, un intriguant phénomène lumineux est apparu dans le ciel mauricien. Ceux qui avaient les yeux rivés vers le ciel ont pu assister pendant une dizaine de minutes à un spectacle très particulier qui laissait apercevoir une large couronne lumineuse autour d’un point et ce phénomène semblait bouger, comme ont témoigné plusieurs observateurs, dont Krishna, photographe habitant Espérance-Trébuchet qui a fourni la photo du halo mystérieux. Ce phénomène a créé un véritable buzz sur les réseaux sociaux. Pendant les jours qui ont suivi, le phénomène a alimenté les discussions et aussi les spéculations.
D’entrée de jeu, le halo de lumière n’est pas un phénomène météorologique. Les observations et photos satellite de la station de Vacoas n’ont rien montré d’anormal. Le standard de la station Météo a été inondé d’appels, ce soir-là, de Mauriciens qui se sont interrogés sur la nature du phénomène qui a été observé un peu partout dans l’île, notamment dans le Sud, l’Ouest, le Nord et d’autres régions comme Quatre-Bornes.
Plusieurs thèses avaient été formulées : un satellite en fin de vie qui est rentré dans l’atmosphère, une comète, une nébuleuse, une supernova, explosion d’une étoile ou encore chute de météorite. Plusieurs explications scientifiques et plausibles ont été formulées dont certaines émanant de la Société astronomique de Maurice, tous éliminant principalement la thèse du surnaturel comme évoquée par certains qui pensaient à un Ovni. De nombreux amateurs d’astronomie se sont penchés sur ce phénomène lumineux, immortalisé sur plusieurs téléphones portables et caméscopes.
Le site réputé « Ciel des Hommes » a relié les événements qui se sont produits dans la soirée du 29 septembre et les données correspondant au lancement depuis la base aérienne de Vandenberg, en Californie de la fusée Falcon 9 v1.1 ; la trajectoire du halo lumineux du Sud vers le Nord, sa durée d’observation et sa disparition/assombrissement en plein ciel. L’auteur de l’article sur le site, Thibault Alexandre, a concordé ses différentes informations et reconstitué la trajectoire de la fusée, ce qui a permis de conclure que le halo lumineux blanchâtre était dû au dégazage de la fusée Falcon 9, qui avait décollé 50 minutes plus tôt de la base aérienne Vandenberg, en Californie. Au même moment où l’une des étages de la fusée passait au-dessus de l’océan Indien, la fusée effectuait alors un largage de carburant donnant lieu au halo blanchâtre dans le ciel.
La fusée appartenant à la société privée aérospatial, SpaceX, avait pour charge, les satellites CASSIOPE 1, CuSat 1 et 2, DANDE et POPACS 1, 2 et 3. La société SpaceX a confirmé avoir effectué une « vidange contrôlée » de carburant après les opérations de lancement des satellites, ceci afin de neutraliser l’étage de fusée qui va désormais rester en orbite pour les années à venir. Il s’agirait d’une procédure classique lors des lancements de fusée.