2014 tirait sa révérence quand nous avons rencontré quelques habitants des cités St-Louis et Grande-Rivière Nord-Ouest à Pailles. L’heure était au grand nettoyage chez certains; d’autres donnaient un dernier coup de pinceau à leur maison. D’un quartier à l’autre, l’air était à la réjouissance.
Au quotidien, les habitants font face à plusieurs problèmes. Blasés, ils se sont adaptés à cette situation, mais espèrent plus de considération de la part des autorités.
À cité St-Louis, les équipes attendent depuis des lustres que le terrain de foot soit réhabilité. Les pluies qui se sont abattues sur l’île à la fin du mois de décembre ont fait pousser l’herbe et ont rendu verte la pelouse, mais on est toutefois loin d’une aire de jeu en bon état. Le jeune Ashvin déplore que le terrain ne soit jamais entretenu et quand l’herbe est desséchée, ses amis et lui ne peuvent jouer que sur une moitié de la surface, l’autre moitié étant trop poussiéreuse. L’ensemble du terrain serait parsemé de trous ou de bosses, rendant dangereuse la pratique de leur sport favori.