Une alliance éventuelle entre le MMM et le Ptr sera le plat de résistance de la rencontre prévue entre le Premier ministre et leader du Ptr Navin Ramgoolam et le leader de l’opposition et du MMM, Paul Bérenger à la mi-journée demain.
La tenue de cette rencontre a été confirmée lors d’une conversation téléphonique entre les deux leaders hier. Elle est prévue, à Clarisse House, après la réunion hebdomadaire entre le président de la République, Kailash Purryag, et le Premier ministre.
Tout laisse croire que cette réunion sera déterminante pour ce qu’il s’agit de la configuration des forces politiques qui se présenteront aux prochaines élections générales à Maurice.
Le MMM a prévu une assemblée des délégués le 31 août afin de décider si le parti ira aux prochaines élections en alliance ou pas avec le Ptr. Si l’image projetée dans le public par Navin Ramgoolam et Paul Bérenger ces dernières semaines contribue à créer la perception qu’une alliance entre les deux principaux partis du pays est bien engagée, dans les faits tout est encore possible. La rencontre au sommet de demain permettra de donner une indication plus précise si cette alliance est « on » ou « off », selon les termes consacrés des deux leaders. Il n’est pas impossible que les deux dirigeants politiques arrivent à une décision de principe quitte à poursuivre les discussions directement ou par personnes interposées après les deux sommets auxquels le Premier ministre doit participer, soit le sommet de la SADC prévu à Victoria Falls au Zimbabwe dimanche et lundi et le sommet de la Commission de l’océan Indien le 23 août prochain. Si la nécessité se fait sentir afin de donner le temps aux discussions, il est possible que la tenue de l’assemblée des délégués soit repoussée à une semaine ou deux plus tard. On ne sait à ce stade si ces discussions politiques se termineront par la signature d’un accord en bonne et due forme entre les deux leaders politiques.
Plusieurs autres points devraient figurer à l’ordre du jour de la rencontre bien qu’ils seront d’une importance secondaire tenant en compte la portée des discussions concernant l’alliance politique, comme la prise de position du Premier ministre concernant les Chagos et la volonté de Maurice d’être partie prenante lors des discussions entre la Grande-Bretagne et les États-Unis concernant le renouvellement du bail américain sur Diego Garcia. Le bail expire en 2016 et Maurice réclame le droit de participer à ces négociations. La position officielle de Maurice est de multiplier ses efforts pour pouvoir exercer effectivement sa souveraineté sur l’archipel des Chagos tout en prenant l’engagement de ne pas remettre en question la base militaire de Diego Garcia.
Il sera question des sommets de la SADC et de celui de la COI.
À propos de la SADC, le MMM est assez critique par rapport à la façon de faire du Zimbabwe qui cherche à tirer la couverture à lui. Il s’élève également contre la décision de la SADC de se défaire d’un tribunal des droits de l’homme pour le remplacer par un autre tribunal qui serait un bouledogue sans dents.
Paul Bérenger devrait également évoquer certaines questions locales dont la situation parmi les travailleurs du transport et la position adoptée par le ministre du Travail, Shakeel Mohamed ainsi que la situation au niveau des services de santé.