Commentant le conflit au sein Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) depuis la révocation de Robert Desvaux, président de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA), Éric Guimbeau a soutenu qu’aucun « koz koze » n’est en cours quant à une alliance politique avec quelque parti. Soulignant qu’aucune fusion politique n’est possible avec le PMSD, le leader du MMSD s’est dit prêt à considérer une offre en cas de remaniement ministériel.
« C’est l’électorat du MMSD qui décidera de ma position si des propositions sont faites. Un marocain ministériel pourrait être considéré », a déclaré Éric Guimbeau hier après-midi lors d’un point de presse à Forest-Side.
« En tant que ministre du Tourisme, Michaël Sik Yuen a le droit de renvoyer qui il souhaite s’il trouve que cette personne ne fait pas son travail. Mais il lui aurait fallu tout d’abord consulter le Bureau Politique de son parti ainsi que son leader », estime-t-il. « Il doit démissionner si c’est ce qu’il avait promis à son leader », a-t-il ajouté. Pour lui, ayant fait fi des directives de son leader Xavier-Luc Duval concernant le renvoi du président de l’Office du Tourisme, Michaël Sik Yuen devrait démissionner du PMSD. Son long silence après cette décision, estime-t-il, est un manque de respect envers son leader.
Répondant aux questions de la presse, Éric Guimbeau a indiqué n’avoir eu aucune rencontre avec quelque parti politique : « Ni avec le PMSD, ni avec le PTr et encore moins avec Michaël Sik Yuen ». Gardant le flou sur une potentielle collaboration avec le PTr au parlement, M. Guimbeau a affirmé qu’un marocain ministériel faciliterait le travail sur le terrain. « Mais cette décision sera prise uniquement si toute la famille du MMSD y adhère ! Cela a toujours été la politique du parti ». Pour lui, l’avancée des travaux à la municipalité de Curepipe souligne la bonne entente entre les membres du PTr/PMSD et Mario Bienvenu, le maire MMSD. « Nous sommes là pour travailler pour la population. Un fauteuil de ministre ne pourra qu’accélérer le développement dans la ville lumière ».
Par ailleurs, après les pluies torrentielles qui ont touché le pays, le leader du MMSD a souhaité la mise en place d’un Land Drainage Programme. Il a également commenté l’avancée de divers projets à Curepipe.