Il aura fallu cinq années à la Confédération des travailleurs des secteurs privé et public pour aboutir à un accord avec Airmate, filiale d’Air Mauritius, en vue de « mettre un terme au travail précaire ».

Cette avancée est intervenue le jeudi 15 août devant la Commission for Conciliation and Mediation. Un accord collectif y a été signé entre les deux parties. Quelque 800 employés d’Airmate sont concernés par ce développement, qui prévoit l’instauration d’une « wage structure » s’étendant sur 20 ans.

« Cet accord historique s’insère dans l’essence même du combat de la CTSP, à savoir venir en aide au plus démuni », a déclaré le président de la CTSP, Reeaz Chuttoo.

« Aujourd’hui, vous avez un gouvernement en place qui a compris que le travail précaire doit s’arrêter. Il revient dorénavant aux employés d’Airmate de soutenir les autres employés », a-t-il ajouté.