Maurice partagera son expérience avec les autorités ghanéennes pour la création d’une compagnie aérienne au Ghana. Un protocole d’accord a été signé dans ce sens la semaine dernière entre nos deux pays.
Lors de la signature du protocole d’accord entre Maurice et le Ghana la semaine dernière, la ministre ghanéenne de l’Aviation, Cecilia Abena Dapaah, avait fait spécialement le déplacement à Maurice en compagnie du directeur du service responsable de la politique, du plan et de l’évaluation, Ellis Tamakloe, et de son adjoint, Cephas Ad Jei Mensah. Le directeur de Ghana Airports Company Ltd, John Dekyen Attafuah, le directeur exécutif de l’institution Charles Hansou Adu, le directeur général de la Ghana Civil Aviation Authority, Sinon Allotey, ainsi que Catherine Hoffman, directeur de l’Economic Regulation and Business Development, faisaient également partie de la délégation.
Le protocole d’entente a été signé par Arjoon Suddhoo et Somas Appavou, pour Air Mauritius, et John Dekyem Attafuah et Charles Hanson Adu, respectivement Managing Director and Group Executive, Airport Management of the Ghana Airports Company Ltd, pour FlySafe Ghana. La ministre de l’Aviation ghanéenne a profité de son séjour dans l’île pour rencontrer le Premier ministre, Pravind Jugnauth, et pour entamer des pourparlers avec Air Mauritius.
Dans une déclaration au Mauricien, Cecilia Abena Dapaah a expliqué que la mission ghanéenne à Maurice avait pour but « d’étudier la possibilité d’une plus grande collaboration générale entre le Ghana et Maurice » ainsi que pour considérer la possibilité de disposer du soutien de Maurice en vue de la création de cette nouvelle compagnie aérienne.
« Nous avons parlé à d’autres compagnies, mais nous avons choisi Air Mauritius en raison de son expérience durant les 50 dernières années et parce que nous voulons favoriser la coopération Sud/Sud. Maurice compte une pléiade d’experts et de talents qui pourront certainement nous aider dans ce projet. Le Ghana regorge de talents, mais qui sont malheureusement dans la diaspora ghanéenne à l’étranger. Je suis convaincu qu’ensemble nous pourrons développer une coopération fructueuse sur ce dossier », a déclaré la ministre ghanéenne de l’Aviation.
Le Ghana ne dispose pas à ce stade de compagnie aérienne nationale, bien que le pays soit desservi par environ 37 compagnies étrangères. Deux compagnies sont spécialisées dans le transport de cargo et deux autres se consacrent au service intérieur. « Notre but est de créer une compagnie qui desservira, dans un premier temps, l’intérieur du pays avant d’élargir la compagnie pour desservir la région et, éventuellement, assurer une desserte internationale. À terme, le Kotoka International Airport, à Accra, pourrait devenir un “hub” pour toute la région de l’Afrique de l’Ouest », a-t-elle poursuivi. Le Ghana compte actuellement huit aéroports situés dans diverses régions du pays.
Cecilia Abena Dapaah a souligné « les liens étroits » qui lient Maurice et le Ghana. Le vice-président ghanéen était d’ailleurs à Maurice cette année et a eu des discussions avec le Premier ministre mauricien. L’ancien président avait également effectué une visite officielle dans l’île. La présidente de la République de Maurice, Ameenah Gurib-Fakim, a également rencontré le nouveau président du Ghana lors d’une récente visite dans ce pays. En outre, Maurice participe activement dans la création d’une zone économique spéciale dans la région d’Accra, la capitale ghanéenne.
De son côté, le directeur d’Air Mauritius a souligné les possibilités de coopération entre Air Mauritius et les autorités ghanéennes en vue de réaliser une étude sur la création d’une compagnie aérienne. Somas Appavou estime toutefois qu’il est « encore trop tôt » pour décider si Air Mauritius pourrait agir en tant que partenaire au sein de la compagnie ghanéenne. Air Mauritius a acquis une grande expérience en ce qui concerne l’entretien et l’exploitation d’une flotte aérienne. La compagnie aérienne nationale dispose également d’une expertise dans des domaines allant de la maintenance et de l’ingénierie d’avions complets aux opérations aériennes, en passant par la formation complète de l’équipage de cabine, les opérations au sol, les finances, les systèmes informatiques, la planification des aéronefs, les ventes et la distribution, ainsi que les systèmes de qualité réglementaire, entre autres. L’intérêt d’Air Mauritius pour le Ghana s’inscrit dans le cadre de la stratégie africaine de Maurice.