Série noire pour la St-Valentin, hier, que ce soit sur les routes avec trois accidents, dont deux cas de Hit and Run, deux autres de Suspected Foul play, avec la dépouille calcinée d’une sexagénaire, Soopama Ramasawmy, découverte sous son matelas lors d’un incendie criminel et l’électrocution de deux habitants de Terre-Rouge, Vinod Narain, 36 ans, Vikram Tacoury, 29 ans, alors qu’ils cueillaient des noix de cocos sur la route Sottise à Grand-Baie. Au total, les membres du personnel médico-légal, département dirigé par le Chief Police Medical Officer (CPMO), le Dr Sudesh Kumar Gungadin, ont dû pratiquer dix autopsies en 24 heures si l’on tient compte de la noyade d’un habitant d’Upper Dagotière, âgé de 57 ans, dans un bassin de la région, et d’une dépouille en état de décomposition avancée découverte dans la journée d’hier à côté du cimetière de l’Ouest aux Salines, soit un bilan des plus lourds pour un dimanche depuis ces derniers temps. Avec un dernier accident de la route survenu en cours de matinée au rond-point de Terre-Rouge, le nombre de victimes d’accidents de la route passe à 21, selon les chiffres officiels de la police.
Dans l’immédiat, ce qui retient l’attention des autorités est l’incendie d’origine criminelle à La Rosa, Rose-Belle, hier matin. Des limiers de la Major Crime Investigation Team (MCIT), travaillant de concert avec les enquêteurs de la CID (Southern Division), tentent d’établir les circonstances dans lesquelles Soopama Ramasawmy, 61 ans, à la retraite, habitant Chandra Lane, La Rosa, a été retrouvée prisonnière des flammes. La dépouille calcinée de la victime a été découverte sous un matelas dans une chambre à coucher.
Le désordre indescriptible sur les lieux du drame et la position dans laquelle était la victime à l’arrivée des policiers et des sapeurs-pompiers après l’appel au 999 à 7 h 10, hier matin, pousse les enquêteurs à privilégier la piste criminelle dans cet incendie. Ils n’écartent pas la possibilité d’un cambriolage par un “insider” qui aurait mal tourné dans la nuit de samedi à dimanche. Toutefois, la présence d’un rottweiler dans la maison de la victime intrigue plus d’un. L’opération du transfert de la dépouille de Soopama Ramasawmy vers la morgue a été handicapée par la présence de ce rottweiler et la police a dû faire appel aux spécialistes de la Dog Unit pour pouvoir compléter cet exercice.
Hier matin, ce sont les épaisses fumées noires émanant du domicile de la victime qui ont alerté les voisins. Ces derniers devaient alors donner l’alerte sur la Hotline 999 à 7 h 10, et c’est ainsi que le personnel du poste de police de Rose-Belle et les sapeurs-pompiers ont été mandés sur place. Un habitant des environs, rencontré sur place hier matin, a confié au Mauricien que le sinistre se serait cependant déclenché plus tôt, soit aux alentours de 4 heures, d’après ses estimations. Il ajoute avoir fait irruption à l’intérieur de la maison en compagnie d’un autre habitant de la localité vers 6 heures, lorsqu’il a constaté qu’un feu s’y était déclenché mais que Soopama Ramasawmy avait déjà rendu l’âme, sa dépouille étant, à ce moment-là, en feu. Il pense également qu’il s’agit d’un vol ayant pris une tournure tragique, vu que l’armoire et les tiroirs étaient tous ouverts lorsqu’il s’est introduit dans cette maison. Après avoir été extrait des lieux, le corps de la victime a été envoyé à la morgue. Une autopsie, pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, Chief Police Medical Officer (CPMO), a attribué son décès à des brûlures excessives. Pour l’heure, la brigade criminelle a interpellé deux individus dans le cadre de cette affaire pour des besoins d’interrogaatoires. Aucune arrestation formelle n’a été effectuée et l’enquête suit son cours.
La victime dans l’autre cas d’agression mortelle enregistrée par la police au cours de ces dernières 24 heures a succombé à ses graves blessures à 4 h 10, ce matin. Amjad Noorally, 34 ans, habitant la rue Couvent, Curepipe Road, avait été admis à l’Intensive Care Unit du Princess Margaret Orthopaedic Centre depuis la mi-journée vendredi. Il portait de graves blessures à ses jambes et des boursouflures aux yeux. Ces blessures proviendraient d’un sévère règlement de comptes impliquant la victime.
Toutefois, les indications sont qu’Amjad Noorally n’a pu consigner de Dying Statement au sujet de cette agression survenue dans la matinée de vendredi. Vers les 11 h 30, la victime avait regagné son domicile, pouvant à peine se déplacer en raison de ses blessures. Sur intervention de sa belle-soeur, son frère, Sakir Noorally, devait le faire transporter à l’hôpital pour des soins. Vu la gravité de son état de santé, le dénommé Amjad Noorally avait été admis d’urgence sur avis du médecin de l’hôpital, le Dr Edoo.
Avec le décès de la victime ce matin et en attendant les conclusions de l’autopsie par le médecin légiste, une enquête policière pour meurtre a été initiée. Le dossier a été confié au Detective Chief Inspector Omrawoo de la CID des Plaines-Wilhems.
Cette journée de la Saint Valentin s’est également avérée fatale pour deux habitants de Terre-Rouge. Vinod Narain, 36 ans, pêcheur de son état, et Vikram Tacoury, 29 ans, sont morts électrocutés à la mi-journée, hier, pendant qu’ils cueillaient des noix de cocos dans la cour d’un habitant de Grand-Baie, à la rue Sottise. Selon les services de police, tous deux fixaient une échelle en métal à un cocotier lorsque celle-ci a malencontreusement touché des câbles électriques à haute tension. Ils n’ont pas survécu à l’intensité de ce choc électrique, comme l’indique le rapport d’autopsie. Le service de presse de la police indique que l’homme pour le compte duquel ils cueillaient des noix de cocos a été appréhendé. Il a été traduit en Cour aujourd’hui, sous une charge provisoire d’homicide involontaire. Par ailleurs, quatre individus ont perdu la vie dans des accidents de la route depuis samedi, dont un voleur qui revenait d’un cambriolage. Le corps sans vie de ce dernier, identifié comme Jason Kendy Bellerose, un habitant de Cité Briquetterie de 35 ans, a été trouvé par des passants à 6 h 45, samedi, aux abords d’un champ de canne à la route Albion, Petite-Rivière. Son véhicule, un deux-roues immatriculé 1588 Y, a été retrouvé dans le caniveau, à quelques mètres du lieu du drame. Mandé sur les lieux, le personnel du poste de Petite-Rivière a découvert une somme de Rs 40 000 sur la victime, ainsi que des objets de valeur. Ceux-ci ont été positivement identifiés par un habitant d’Albion qui avait été victime d’un cambriolage plus tôt ce jour-là. D’après l’enquête menée par la brigade criminelle, Jason Kendy Bellerose revenait de ce vol lorsqu’est survenu le drame. Il était accompagné d’un complice mais ce dernier aurait pris la fuite après l’accident. Ce dernier est activement recherché.
Ashley Steeven Sookaram, un jeune de 22 ans domicilié à Richelieu, a trouvé la mort hier soir à Avenue Capitaine, Flic-en-Flac, après que son deux-roues a heurté un pôle électrique. Vers 19 heures, le personnel du poste de police de la localité a trouvé ce motocycliste et son passager, un habitant de Petite-Rivière de 34 ans, gisant sur l’asphalte et portant de multiples blessures sur le corps. Transporté à l’hôpital Victoria, à Candos, le motocycliste y a rendu l’âme tandis que son passager a été admis.
D’autre part, la police tente encore de déterminer l’identité d’un homme dont le corps sans vie a été trouvé dans le caniveau, à Chemin Vingt Pieds, Grand-Baie, à 5 h 55 hier matin, aux côtés de sa bicyclette. Ce dernier serait âgé d’une cinquantaine d’années. La police ignore encore les circonstances de cet accident fatal.
Enfin, une autre victime est à déplorer ce matin, avec un accident fatal survenu sur la route principale de Terre-Rouge vers 10 h 30. Kishan Khadawoo, un habitant de Calebasses de 69 ans, était à moto lorsqu’il a été percuté par un camion. Lorsque les premiers secours sont arrivés sur place, ils n’ont pu que constater le décès du motocycliste. Le conducteur du camion a été appréhendé.
Le couple Shewdeen, domicilié à Dagotière, a aussi eu droit à une Saint Valentin désastreuse. Hier après-midi, Mme Shewdeen, une sexagénaire, a été témoin des derniers instants de son mari, Abeedeen Shewdeen, âgé de 57 ans. Elle l’avait accompagné au lac de Dagotière pour une partie de pêche lorsqu’est survenu le drame. À un certain moment, la canne à pêche du quinquagénaire devait lui échapper des mains et tomber dans l’eau. En voulant la récupérer, il s’est retrouvé en difficulté et s’est noyé. Sa dépouille a été repêchée des eaux par le personnel du Groupe d’Intervention de la Police Mauricienne (GIPM). L’autopsie révèle que son décès est dû à une asphyxie, provoquée par la noyade.
Enfin, à Bain-des-Dames vers 11 h 40, hier, la dépouille d’un homme non identifié a été découverte dans un état de décomposition avancée au Cimetière de l’Ouest. Une autopsie a été pratiquée aujourd’hui.