Chers lecteurs, comme vous, il m’arrive d’être de mauvaise humeur. Il y a des jours comme ça. Même la tisane de tilleul (boisson antistress par excellence), la respiration au carré et les techniques libératrices de tension n’y peuvent rien. Dans ces moments-là, mon neurotransmetteur du bonheur est en panne. Alors, j’emmerde mon monde, et tout le monde… il n’est pas beau !
Le hic, c’est qu’importe mon état d’esprit, je me dois d’être sympa quand j’arrive à la rédac. J’suis là depuis deux mois et j’ai pas intérêt à imposer le dysfonctionnement de ma sérotonine à mes collègues.
J’étais, bien malgré moi, de mauvaise humeur, jeudi dernier. Installée devant l’ordinateur, je m’apprêtais à rédiger mon reportage culinaire spécial Saint-Valentin. J’sais pas pourquoi, mais j’étais convaincue que la page que vous lisez actuellement – avec attention, c’est clair ! – serait dédiée à la thématique de l’amour. J’étais en avance sur la date !
Bon, je disais que je me mettais au travail lorsque, tout à coup, le dîner de la veille a refait surface dans ma tête. Je pensais à l’excellente fricassée de lentilles noires que j’avais mangée. Puis, je me suis souvenue d’une salade de lentilles que j’avais appréciée, avec délectation, sur la terrasse d’une table d’hôte, très cosy, au Morne…
Brief……ing, vous zot !” Une voix de la rédaction m’a presque sortie de mes souvenirs. Presque, parce qu’une fois arrivée dans le bureau du rédacteur en chef, j’ai repris ma salade de lentilles là où je l’avais laissée. Je rêvais les yeux grands ouverts, pour ne pas éveiller des soupçons quant à mon absence… Je revoyais cette salade assaisonnée comme il faut, et qui servait de lit à une superbe tranche de foie gras poêlée et un tantinet caramélisée. Des tomates cerises, arrosées d’une lichette de vinaigre balsamique… Miam-miam !
Je souriais, j’étais heureuse; je me suis évadée. Il a fallu de peu pour que je ferme les yeux. “Serena, votre reportage recettes de la Saint-Valentin, vous le soumettez au plus tard le jeudi 9. Votre sourire en dit long, Serena. Vous êtes de bonne humeur. Amoureuse ? Vous êtes déjà sous l’effet de la Saint-Valentin ? Qu’avez-vous prévu pour le magazine du 8 ?”
Le rédacteur en chef attendait ma réponse. Mais je n’avais pas encore tout percuté. J’avais besoin de temps pour revenir à Scope. Sans dévoiler mon abrutissement, j’ai laissé échapper le mot qui me faisait fantasmer : “Lentilles.”
En regagnant mon bureau, j’ai réalisé que ma gourmandise – bien dosée – pouvait être un booster de bonne humeur. Encore mieux que l’amour ! Qui a dit que la gourmandise était un péché, sinon un vilain défaut ?
Serena
———————————————————————————————————————————
Croquettes de lentilles

Ingrédients
(Pour 4 personnes)
200 g de lentilles vertes
400 g de courgettes
100 g de feta
2 c. à soupe de ciboulette ciselée
2 oeufs
50 g de farine
100 g d’olives vertes
2 c. à soupe d’huile d’olive
1 gousse d’ail
Sel
Poivre
Préparation
Faites cuire les lentilles environ 20 minutes à l’eau bouillante, puis égouttez-les. Pelez et pressez l’ail.
Coupez les extrémités des courgettes, puis râpez-les. Pressez-les pour les égoutter. Coupez la feta en dés.
Mélangez les lentilles avec les courgettes, les oeufs battus, la feta, la ciboulette, la farine, le sel et le poivre.
Faites chauffer l’huile dans une poêle et faites cuire de petits tas de préparation, 3 minutes de chaque côté environ, jusqu’à ce que les deux faces soient bien dorées.
Pour servir, décorez d’olives vertes.
Ces croquettes seront parfaites en accompagnement de pavés de poisson rôtis, par exemple.
———————————————————————————————————————————
Farcis aux lentilles

Ingrédients
(Pour 4 personnes)
150 g de lentilles corail
2 poivrons rouges longs
4 oignons blancs doux
2 petites aubergines
50 g d’abricots secs
50 g de raisins secs
15 cl de crème de soja
2 c. à soupe d’huile d’olive
4 c. à soupe de menthe ciselée
Sel
Poivre 
Préparation
Faites cuire les lentilles 12 minutes dans une casserole d’eau bouillante salée. Égouttez.
Coupez les poivrons en deux. Ôtez les pépins.
Pelez les oignons, coupez un chapeau et évidez. Hachez la chair évidée.
À l’aide d’un économe, ôtez une bande de peau sur les deux aubergines, coupez-les en tronçons de 4 cm de haut et évidez-les.
Préchauffez le four à th. 6 (180° C). Coupez les abricots en dés. Faites chauffer l’huile dans une poêle, mettez-y les oignons hachés à fondre. Ajoutez les lentilles, les raisins secs, les abricots, la menthe et la crème de soja. Salez et poivrez.
Garnissez-en les oignons et les aubergines, rangez-les dans un plat à four et faites cuire 20 à 30 minutes.
———————————————————————————————————————————
Poulet et lentilles noires

Ingrédients
(Pour 4 personnes)
200 g de lentilles noires
500 g de blancs de poulet
300 g d’épinards frais
200 g de tomates cerises
4 échalotes
40 g de parmesan râpé
1 brin de romarin
15 cl de vin blanc sec
4 c. à soupe d’huile d’olive
Sel
Poivre
Préparation
Faites cuire les lentilles 20 minutes à l’eau bouillante. Pendant ce temps, épluchez et émincez les échalotes.
Faites chauffer la moitié de la quantité d’huile dans une poêle et faites dorer les blancs de poulet de chaque côté. Salez, poivrez, ajoutez le romarin et le vin blanc, et laissez cuire 15 minutes.
Rincez, essorez et équeutez les feuilles d’épinards. Chauffez le reste d’huile dans une sauteuse, faites fondre les épinards 10 minutes environ. Salez, poivrez et ajoutez le parmesan.
Quand les épinards sont cuits, ôtez-les de la poêle et faites rouler les tomates cerises à la place. Servez le poulet accompagné des lentilles égouttées, des épinards au fromage et des tomates sautées.
———————————————————————————————————————————
Bon à savoir
Les lentilles noires font partie des incontournables grains secs les plus utilisés par les Mauriciens. Elles s’accordent avec tout (ou presque) dans l’assiette : avec du poisson salé, du poulet, de la viande, du corned beef.
Sachez que les lentilles regorgent un trésor de bienfaits pour la santé. Elles sont riches en fibres, en magnésium et en fer. Même si leurs acides aminés sont incomplets, elles apportent des protéines végétales en grande quantité.
Les lentilles ne font pas grossir puisqu’elles ont un index glycémique bas. Et grâce à leurs protéines hypocholesterolémiantes, elles aident à combattre les maladies cardiaques.
La lentille se décline en plusieurs variétés : brunes (dites noires à Maurice), corail (lanti rouz) ou blondes. En France, les lentillons de Champagne ont la cote, tout comme la Béluga et les lentilles vertes.