Convoqué devant un comité disciplinaire il y a de cela deux semaines, Jean-Philippe Lagane, président du Faucon Flacq Sporting Club (FFSC)-KFC est dans l’attente d’un verdict dans les jours qui viennent, lui qui se bat comme un forcené contre l’injustice qu’a subie son coureur Steward Pharmasse, non retenu pour les Jeux du Commonwealth qui se tiennent actuellement en Écosse.
Jean-Philippe Lagane, président du Faucon Flacq Sporting Club-KFC, avait été convoqué  deux semaines de cela devant un comité disciplinaire pour s’expliquer sur les propos qu’il avait tenus dans une lettre ouverte à la Fédération Mauricienne de Cyclisme (FMC). Le président du FFSC-KFC se dit par ailleurs prêt à se démener comme un beau diable pour son coureur, qui avait été victime d’une injustice en n’étant pas retenu pour les Jeux du Commonwealth.
« Nous avons clairement discuté et je tiens à souligner que moi, je défends mon coureur. Je fais tout simplement mon travail de président de club. Steward Pharmasse méritait d’être sélectionné car il avait été brillant tout au long de la saison et s’est notamment distingué sur le Tour de Maurice, remportant deux étapes et le maillot du meilleur grimpeur du Tour. Cela a été pénible pour moi d’annoncer à mon coureur qui a été professionnel tout au long de la saison qu’il ne serait pas du voyage en terre écossaise. Je trouve cela très injuste. Jusqu’à présent, je ne sais toujours pas quels sont les critères sur lesquels le comité directeur de la FMC s’est appuyé pour ne pas le sélectionner », souligne le président du FFSC-KFC.
Le comité directeur n’a par ailleurs pas encore soumis son rapport à la FMC dans cette affaire. Les choses devraient a priori se décanter dans les jours qui viennent. À noter que c’est le deuxième comité disciplinaire que la FMC institue depuis le début de l’année. Lawrence Wong, ancien vice-président de la fédération, avait écopé d’un mois de suspension pour avoir tenu des propos que la FMC avait jugés virulents.