Fidzerald Rabaye a remporté, dimanche à L’Escalier, le Grand Prix Omnicane comptant pour la deuxième manche du Challenge des Quatre Vents. Le sprinteur du VCJCC a dominé dans le final de l’épreuve Adriano Azor et Michael Khedoo, ses deux camarades d’échappée, pour s’imposer en 3h41’44. À l’arrivée, un sprint qui lui permet de remporter sa deuxième victoire de la saison.
« C’était dur. Comme toutes les courses du Challenge », estime Fidzerald Rabaye. Dur comment ? « Venteux, longs, propices aux coups de bordure. » Le vainqueur du jour a patiemment attendu son heure pour planter sa banderille. Lorsque les premières balles sifflent dans le peloton, Rabaye, lui, préserve ses munitions. « Ça tirait vraiment de tous les côtés. » Mais devant, ça allait au charbon, sans toutefois collaborer. « Chacun y allait de son petit couplet. » Et puis, Steward Pharmasse, en lieutenant, et Grégory Lagane, en rebelle, posent une mine. Sauf qu’elle ne saute pas, les deux coureurs s’étant trompés de chemin.
Le peloton se regroupe au troisième tour, sans doute assagi par les soubresauts. Mais un homme, seul, s’en ira braver ce qui lui reste du parcours. William Labonne, auteur de l’échappée du jour, sera d’ailleurs récompensé du titre du combatif de la course. De leur côté, les Curepipiens se remettent en position de bataille. Steward Pharmasse vient à l’avant prêter main-forte à Rabaye. « C’est mieux pour nous cette année. Nous avons retrouvé une équipe avec Steward et Thierry (ndlr : David). »

L’apport du lieutenant Pharmasse pour sauver le soldat Rabaye porte ses fruits. À 1 km de la ligne, la salve décime le peloton. Puis les tirs se font plus précis. À l’arrivée, ils ne seront que trois, Fidzerald Rabaye, Adriano Azor et Michael Khedoo. Le Curepipien arme. Son premier tir touche Khedoo à l’épaule : il prendra finalement la troisième place. Le deuxième tir de Rabaye efface les dernières résistances du jeune Azor, qui sera malgré tout porteur du maillot jaune du Challenge des Quatre Vents. Fidzerald Rabaye ajuste et tire : en plein dans le mile, soulevant son deuxième bouquet de la saison.

Au moment de passer la ligne, une pensée pour ceux qui le soutiennent. « Je tiens à remercier le sponsor, Noveprim Group, qui me soutient sur le plan financier. Le club et ses partenaires, Tactix, Pex Hydraulics et Flexicom, qui nous aident à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Sans eux, nous ne serions pas là », lâche-t-il. Et sinon, des objectifs particuliers qu’il vise cette saison ? « Oui », répond-il. « Retrouver la sélection, faire le maximum de courses, essayer d’en gagner encore quelques-unes. »
A-t-on besoin de préciser qu’il s’est offert un petit cadeau à la veille de son anniversaire ? Mais c’est une autre histoire…