Le 65e Tour cycliste international de La Réunion prendra son envol aujourd’hui. Une édition sans les Mauriciens, qui ont souvent fait figure de grosse équipe dans le passé et qui a abrité en son sein Yannick Lincoln, l’un des favoris des trois dernières éditions. Cependant, Pascal Ladaub, médaillé d’or aux JIOI et médaillé d’argent aux Jeux d’Afrique, a fait le déplacement.
Pascal Ladaub l’avait dit lors de la remise de récompense, mercredi dernier au siège social de Velogic. « Il faudra aller subir un peu. Mais je pense qu’il y a un coup à jouer. » Beaucoup à subir, mais surtout un coup à jouer. D’autant qu’il défendra pendant les prochains jours les couleurs de l’Association Cycle Passion Réunion (ACPR) en compagnie de Jean-Denis Armand. Alors, oui, il pourra peut-être espérer quelque chose.
L’absence de la sélection mauricienne peut s’expliquer en un mot : la fatigue. La sélection a en effet passé très peu de temps à Maurice. Les coureurs ont plutôt été à l’étranger. En effet, depuis le stage de trois semaines en France, les cinq coureurs ont passé seulement deux semaines dans l’île. De plus, ils ont eu une très grosse deuxième partie de saison : stage en France, Jeux des îles, Tour de Maurice, Jeux d’Afrique.
Mais l’absence de la sélection mauricienne n’est pas la seule qui mérite d’être notée. La sélection France Gendarmerie et les soldats de l’Armée de Terre, tout comme le vainqueur 2010, Anthony Vignes, ne seront pas au départ de cette course, « l’une des plus vieilles de France », selon René Pelcat, vice-président de la Fédération française de cyclisme.
Mais cela ne veut pas dire que la lutte ne sera pas au rendez-vous cette année. Depuis 2002, année où Stéphane Lucilly avait gagné le Tour de La Réunion, jamais aucun coureur de l’île soeur n’avait remporté cette course de fin de saison. Alors, les feux sont au vert. Mais attention !
L’Auvergnat Mickaël Bérard, vainqueur de la première étape du Tour de La Réunion l’année dernière, est un grand favori pour succéder à Anthony Vignes. On suivra donc avec un intérêt particulier la performance des coureurs métropolitains, opposés à des Réunionnais qui ont malgré tout réalisé une belle saison, avec une médaille d’or aux JIOI grâce à Stéphane Lucilly (course en ligne) et un titre de champion des DOM avec Jean-Denis Armand. Qui sera le plus rapide à couvrir le Tour ? Réponse dimanche après-midi.