Olivier Lecourt a succédé à James Colin Mayer au palmarès du Yop U23 Tour de Maurice cycliste. Après avoir remporté la deuxième étape, le coureur du VC Sainte-Croix-en-Plaine n’a eu qu’à contrôler lors de celle de dimanche pour se retrouver en jaune à l’arrivée.
« Personnellement, je suis content parce que ce genre de course m’aide. Déjà, c’est un Tour qui se déroule à Maurice, sans trop de pression », avouait le vainqueur. Le jeune homme, qui a fait la majeure partie de sa saison 2012 en France, a réalisé une course d’attente parfaite, allant même jusqu’à perdre trois minutes sur la première étape, avant de se refaire une santé sur la seconde samedi.
En effet, samedi matin, c’est Jordan Lebon qui avait déjoué les pronostics en prenant, à l’issue de la première étape, le maillot jaune de leader au terme d’une échappée qui lui a permis de mettre trois minutes aux principaux prétendants, dont Anthony Laurent et Olivier Lecourt.
Par contre, l’étape de samedi après-midi était une tout autre histoire. Sans doute handicapé par son physique de sprinter, Jordan Lebon ne résistera pas longtemps dans la montée de La Nicolière.
« Quand j’ai vu que j’avais perdu trois minutes, je me suis dit qu’il ne fallait pas que je panique. J’ai essayé de combler mon retard. » Olivier Lecourt applique ses qualités de grimpeur, et ce qui devait arriver arriva : il prendra le maillot jaune en haut de Salazie, avec une marge de 1’41 sur Anthony Laurent.
« Après, il fallait gérer dans l’étape de dimanche. » Ce qu’il a fait avec brio, en restant tranquillement dans le sillage de ses adversaires. L’arrivée de la troisième étape a vu Anthony Laurent lever les bras, lui qui a déjà remporté une victoire sur le Tour de Maurice en septembre. Il a bouclé les 65 km du parcours en 1h29’29, à une seconde de Jordan Lebon et deux secondes d’Olivier Lecourt.
Au classement final, Olivier Lecourt s’impose en 4h37’38, à 1’39 devant Anthony Laurent. « Je le félicite pour sa victoire d’étape. » Jordan Lebon termine troisième, à 3’29 du vainqueur.
C’est donc le couronnement d’une saison qu’il a vécue en France. « J’ai fait quelques courses, puis j’ai disputé mon premier vrai Tour à La Réunion. » Et la suite ? Il retourne en France l’année prochaine. « Je vais passer au sein d’un club de Division 2 nationale. » Il rejoindra en effet la Team Remy Veder.
L’objectif est de disputer des courses à un niveau encore plus élevé. « La Team Remy Veder est la seule DN2 d’Alsace. Du coup, elle est invitée au Tour d’Alsace. » Il souhaite d’ailleurs être retenu dans l’équipe pour