La Cour suprême ne prendra pas de décision avant le Nomination Day. C’est ce qu’a décidé le Chef juge, ce matin, dans l’affaire constitutionnelle logée par Rezistans ek Alternativ en vue de contester l’obligation des candidats aux élections générales de déclarer leur appartenance ethnique.

En cour ce mardi 15 octobre, Eddy Balancy a décidé que l’affaire sera entendue par le « bench » initial, mais pas avant le Nomination Day, qui se tiendra le mardi 22 octobre.

De son côté, Me Rex Stephen, qui défend les intérêts de Rezistans ek Alternativ, a concédé que « le full bench de la Cour suprême ne peut être sous pression pour écouter le Constitutional Case ».

Il a toutefois relevé que de nombreux obstacles se sont dressés dans cette affaire.