Poste de Police de Goodlands

Les habitants de Goodlands et les policiers sont dans l’incompréhension. « Surpris, étonnés, abasourdis, il y a définitivement anguille sous roche ! », se disent-ils après que Jean Renaldo Mimi, qui avait percuté Manoj Cowlessur, un policier de 52 ans, qui était à motocyclette, a été libéré jeudi sans qu’aucune motion pour sa remise en liberté n’ait été logée en cour.

« Nous sommes restés bouche bée lorsque nous avons appris la nouvelle, d’autant plus que l’état du policier victime de l’accident s’est détérioré de jour en jour depuis qu’il a été admis aux soins intensifs de l’hôpital SSRN après une intervention chirurgicale. Il faut tirer cette affaire au clair au plus vite », a insisté une source proche de ce dossier. Il semblerait que le quartier général des Casernes centrales ait eu vent de la nouvelle.

Jean Renaldo Mimi, 20 ans, qui était au volant de la voiture, avait pris la fuite après l’accident. Il a par la suite été arrêté après que la Criminal Investigation Division de Goodlands avait récupéré la plaque d’immatriculation de la voiture sur le lieu de l’accident.

Lors d’une reconstitution des faits samedi dernier, il a confié aux enquêteurs qu’il ne détenait pas de permis de conduire et que son véhicule n’est pas encore enregistré. Il a par la suite raconté aux enquêteurs qu’il avait projeté la victime sur une distance de 25 mètres après l’accident. « Mo finn kontign mo chemin et mo pas finn arrêté après l’accident, » a t-il déclaré.

Jean Ronaldo Mimi a comparu devant le tribunal de Pamplemousses après son interrogatoire. Six charges ont été retenues contre lui : (i) involontary wounds and blows (ii) Driving without licence (iii) Using undeclared motor vehicule (iv) failing to report accident within delay (iv) failing to give assistance to person in danger, et (vi) failing to effect transfer. La police avait objecté à sa remise en liberté et il a été reconduit en cellule policière. « Avec toutes les charges qui pèsent sur le suspect, nous aurions certainement objecté à sa remise en liberté », a indiqué une personne proche de ce dossier.

Selon nos sources, Gérald Mimi, le père de Jean Renaldo, s’était présenté au poste de police de Goodlands le lendemain de l’accident, voulant prendre la charge de l’accident. Les membres de la CID de Goodlands l’auraient forcé à dire toute la vérité sur cette affaire. Les enquêteurs se sont ensuite rendu chez lui pour procéder à l’arrestation de son fils, Jean Renaldo.

Rishi Cowlessur, le frère de la victime, que Week-End a contacté hier après-midi, est très inquiet. « L’état de santé de mon frère est très critique. Je suis choqué d’apprendre que le suspect a été libéré. Nous suivons l’affaire de près. Je ferai des commentaires en temps et lieu. »