Comme chaque année, le département pénitentiaire organise son expo-vente annuelle, dans le but de mettre en valeur les multiples talents des détenus. Après l’expo-vente de 2012 à la Prison Training School et celle de 2013 à Montagne-Blanche, c’est à Pointe-aux-Sables, que l’événement a eu lieu hier, entre 10 h et 13 h.  
C’est ainsi que, dans les alentours de la prison de Petit-Verger, les responsables des différents établissements pénitentiaires, les proches des prisonniers et beaucoup de personnes ont répondu présents à cet événement. Pour l’occasion, plusieurs étals avaient été installés afi n que les divers produits — agricoles, alimentaires et artisanales — conçus par les détenus soient exposés et vendus à la population. C’est au son de l’orchestre de la prison que s’est déroulée l’expo-vente 2014, dont le but a toujours été de promouvoir la réinsertion des détenus dans la société.
Les formations dont jouissent les détenus durant leur séjour en milieu carcéral varient grandement, de sorte que leurs talents soient exploités au maximum. Bénéfi ciant de formateurs expérimentés, les détenus masculins peuvent prendre des cours de cuisine, de pâtisserie, d’ébénisterie, de cordonnerie, d’artisanat ou d’élevage, entre autres, alors que les femmes profi tent également de cours de couture et de coiffure. Nous avons eu droit à une variété d’étals hier, représentant chacun un marché différent. Toute une gamme de produits, des meubles, des tableaux, des produits artisanaux, des sculptures, en passant par des pâtisseries et des sacs confectionnés à la main, étaient mis à la disposition du public et se sont vendus aisément à des prix très abordables.
Comme tous les ans, le but de cette activité est de faire ressortir les innombrables talents des détenus aux yeux de la population. En organisant cet événement, le département pénitentiaire espère ainsi démontrer leurs diverses aptitudes, afi n de faire taire les perceptions négatives de la société à leur égard. Cette expo-vente annuelle est, donc, l’occasion pour eux de mettre en valeur les nombreuses capacités des prisonniers afi n que le monde extérieur puisse avoir un regard neuf sur eux.
Faciliter la réhabilitation
Bien que faire de la prison soit une étape diffi cile dans la vie d’un détenu, c’est souvent sa réinsertion dans la société qui se révèle être la plus dure. Le but de cette expo-vente annuelle, explique le Commissaire des Prisons, Jean Bruneau, est de “mettre en valeur les différents talents des détenus. Nous faisons travailler les prisonniers afi n qu’ils apprennent à être autonomes.” Effectivement, c’est en se retrouvant entre quatre murs, sans aucun contact avec le monde extérieur, que les prisonniers perdent tout espoir de réussir leur vie après. “Nous mettons des ateliers et des fermes à leur disposition afi n de les garder actifs. En leur inculquant certaines techniques de travail durant leur séjour en prison, ces derniers retrouvent l’estime de soi”, ajoute Jean Bruneau.
Mirella, assistante-surintendante à la Prison des Femmes, partage le même avis : “À la prison, les femmes sont chacune postées à une corvée particulière. Elles bénéficient de diverses formations afi n de savoir comment gagner leur vie en sortant de la prison. Un salaire leur est également attribué afin qu’elles se rendent compte que c’est constructif. C’est une méthode de réhabilitation.” Le but principal de ce programme stratégique, selon Mirella, vise à ce que les détenus obtiennent une formation complète et adéquate durant leur séjour carcéral afi n de pouvoir poursuivre leur vie, indépendamment de qui que ce soit, une fois leur peine purgée.
Activités diverses
Une fois de plus, l’expo-vente des produits des pensionnaires carcéraux a fait beaucoup de curieux. Les officiers postés dans les diverses prisons de l’île étaient, non seulement chargés de tenir les caisses et de servir les clients potentiels, mais également de distraire les visiteurs. L’orchestre de la prison a offert un spectacle musical pendant que les personnes présentes s’adonnaient à leurs achats. Par ailleurs, un spectacle de danse, coordonné avec l’événement, a également été présenté par les familles des responsables carcéraux.
Par ailleurs, un spot de ‘Health Check’ a aussi été mis à la disposition de la population, leur offrant l’occasion de faire un test de détection du diabète ou de l’hypertension.