Le travailleur social Salim Muthy, dans une tentative de se présenter comme le porte-parole des épargnants touchés par l’écroulement de la BAI, en a pris pour son grade hier après-midi devant le Prime Minister’s Office (PMO). Avant son entrée au bureau du Premier ministre pour tenter de trouver des réponses aux appréhensions des clients, Salim Muthy devait s’adresser à eux en leur demandant de faire preuve de « coopération ». Mais les épargnants, visiblement exaspérés par la situation tendue depuis hier matin, devaient donner une réplique des plus cinglantes au travailleur social. « Ki ou pe vinn dir nou koopere ? Nou pa anvi koopere enn fer… Inn ariv ler pou aret pran morisien pou kouyon. Nou pa anvi koopere kot nou ete, nou anvi zis gagn nou kass », devait lancer avec force, une des femmes présentes aux abords du Bâtiment du Trésor. À sa sortie du PMO, où il aurait rencontré des Senior Advisors pour s’entretenir sur le cas des clients de la BAI et de la Bramer Bank, Salim Muthy devait essuyer un nouveau revers face aux épargnants, ses explications n’étant pas jugées comme convaincantes. « To finn al bwar dite ar banla, aster to pe vinn rakont nou zistwar », pouvait-on entendre…