Le documentariste mauricien Alain Gordon Gentil était dans les îles Marquises pendant une vingtaine de jours afin de recueillir des témoignages dans le cadre d’un documentaire qu’il réalise en collaboration avec le réalisateur Laurent Ramamonjiarisoa sur le chanteur, compositeur, interprète, Jacques Brel. « Jacques Brel, dernière ligne droite aux Marquises » a pour ambition de faire connaître l’homme durant les dernières années de sa vie par le biais « de témoignages et d’archives rares et jusqu’ici inédites », fait ressortir Flair Production dans un dossier de presse diffusé à cette occasion. Le film sera projeté sur des télévisions européennes en octobre de cette année, dans le cadre de la commémoration des 35 ans de la mort du chanteur.
Le documentaire, d’une durée de 52 minutes, écrit par Alain Gordon Gentil, parle des douze dernières années de la vie du chanteur à partir du moment où il décide de quitter la scène, en octobre 1966. « Octobre 1966. Sur la scène de l’Olympia, Jacques Brel salue ses fans pour la dernière fois. Il arrête le tour de chant. C’est fini, le coeur n’y est plus, il veut se tourner vers d’autres horizons. Une nouvelle page s’ouvre dans la vie du Grand Jacques : celle de la comédie musicale, du cinéma, celle surtout du grand départ sur son voilier, l’Askoy, qui le mènera au bout de sa route : aux Marquises… », note-t-on dans le synopsis.
Flair Production indique que ce documentaire n’en est pas un énième portrait de l’homme mais retrace une partie de sa vie jamais évoquée jusqu’à présent. « À travers les témoignages de ceux qui l’ont accompagné durant sa vie et avec des archives inédites, nous proposons de revivre son dernier voyage, loin des paillettes et de la scène, dans ces îles Marquises où il mènera son dernier combat », peut-on lire dans la note d’intention. Une section qui révèle aussi la naissance de la passion de l’écriture chez Alain Gordon Gentil. « Jacques Brel avait fait irruption dans sa vie et, à 14 ans, lui a indiqué le chemin des mots, de la vie. »
La visite d’Alain Gordon Gentil aux îles Marquises avait pour but de recueillir des témoignages mais aussi de repérer les lieux de vie de Jacques Brel. Dans une déclaration au Mauricien, il indique que « le tournage en Belgique est terminé. Il se poursuit en France ».
La diffusion du film sera assurée par des télévisions européennes à savoir France 5, RTBF et RTS et s’inscrit dans le cadre des événements — dont la création d’un timbre à l’effigie de Jacques Brel — qui seront organisés pour marquer les 35 ans de sa mort.