Triste fin pour une fillette de huit ans lors d’une sortie scolaire hier à Waterpark, Belle-Mare. En effet, Britney Joomun, fréquentant le Centre d’éducation et de développement pour les enfants mauriciens (CEDEM), s’est noyée après avoir été victime d’une crise d’épilepsie au bord de la piscine pour enfants.
Les parents de la victime, dont sa mère et son beau-père, ne parviennent toujours pas à réaliser ce qui s’est produit dans la journée d’hier lors de la sortie, dans l’Est de l’île, organisée par le CEDEM. Outre les professeurs, les parents des enfants étaient également présents.
Les informations de sources policières indiquent qu’il était aux alentours de midi quand le drame s’est joué au Waterpark. À un certain moment, alors que Britney Joomun était au bord de la piscine pour enfants, sa mère s’est retournée quelques secondes pour discuter. Le beau-père de la fille, qui faisait également partie de cette sortie, s’était quant à lui absenté un instant. Durant ce court laps de temps, la fillette devait être victime d’une crise d’épilepsie.
Selon les informations disponibles, Britney Joomun a fait une chute dans la piscine et devait très vite se retrouver piéger sous l’eau. Avec les hurlements et appels au secours de sa mère, des volontaires se trouvant dans les parages devaient organiser les premiers secours. La fillette fut retirée de l’eau et des volontaires ont tenté vainement de la réanimer.
L’autopsie pratiquée par le Police Medical Officer, le Dr Jankee, a attribué le décès de Britney Joomun a des suites d’asphyxia due to drowning.
Depuis hier après-midi, c’est la consternation chez la famille de la victime à Palma, Quatre-Bornes, affligée par ce drame. Les responsables du CEDEM et ceux ayant côtoyé Britney Joomun au cours de sa scolarisation sont quant à eux accablés par ce terrible événement. Les préparatifs en vue des funérailles de Britney Joomun, prévues aujourd’hui à 15 heures, se sont déroulés dans la plus grande douleur. La victime était fille unique et venait tout dernièrement de célébrer sa première communion.
Ce drame survenu hier fait remonter à la surface les critiques concernant les mesures de sécurité au Waterpark. Ceux se trouvant sur les lieux hier allèguent qu’aucun secouriste du Waterpark n’était présent près de la piscine pour enfants « at the material time ». Par ailleurs, une enquête policière a été initiée depuis hier en vue de situer les responsabilités sur ce drame ayant ôté la vie à une fillette de 8 ans.