LAFLEUR MALADE
26 ans, finaliste du Caudan Live 2018

Regardant ma main en me disant que ce fléau a encore frappé
Ce coup je l’ai vu partir mais impossible de te rater
Crois-moi quand je te dis qu’à ce moment-là ce n’est plus moi mais quelqu’un avec la rage du diable
Un idiot qui profite toujours du fait que tu sois aussi vulnérable qu’un château de sable

Si mon amour je te le démontre avec mes coups, c’est pour dissimuler mon impuissance
Ne me dis surtout pas que j’ai tort ça me rend encore plus fou
C’est comme éteindre un feu avec de l’essence
Au début, nous deux, c’était la love story mais aujourd’hui ce n’est plus pareil

Bébé, crois-moi je ne te tromperai plus avec d’autres filles maintenant je le ferai avec la bouteille
J’ai toujours eu les meufs que je voulais avec ma belle gueule et ma ‘tchatche’
Et tenter de changer serait aussi inutile que de tenter d’arrêter la cigarette avec un patch

Mais quand t’es venue dans ma vie je t’ai vue comme celle qu’il ne fallait pas laisser partir
Même si pour toi être ma femme est synonyme de vivre le martyre
Notre amour inébranlable a finalement connu des faiblesses, oui des failles
Je t’ai peut-être séduite avec des I Love You, mais maintenant nous deux c’est ‘love the way you lie’

T’avais qu’à pas me provoquer au lieu de chialer et de me demander à quoi je joue
Sors de sous cette table, écoute Jésus et tends-moi l’autre joue

Regardant sa main me disant que ce fléau va encore frapper
Cet homme devant moi n’est plus celui qui me disait de belles choses quand il chantait
Toute ma vie quand quelque chose me dérangeait pour ne pas te frustrer j’ai dû me taire
Malgré que je sois une femme dévouée et que j’ai épousé le champion du monde de l’adultère

Je me suis déjà pris des baffes qui auraient limite envoyé ma tête en orbite
Et c’est dans ces moments-là que j’aurais aimé avoir la carrure de la femme de Norbite
Aucune reconnaissance malgré que je sois la seule à travailler dans cette maison
J’ai oublié le sens du mot amour à force de me faire taper sans aucune raison

T’as gardé tes airs d’ado célibataire malgré que tu sois le père de trois enfants
Enfants qui ne comprendront jamais la provenance des bleus de maman
Oui car au moins tu as toujours la décence d’attendre leur absence pour devenir barge
Et pour que je me retrouve avec des hématomes aussi bleus que les cheveux de Marge

Aucune rébellion possible, il m’aurait mis CAO au premier round
Toi qui voulais te mettre à la musique, t’as déjà des allures de Chris Brown
Bref je me suis surprise à espérer que ta violence, toute ma vie, tu la perpétueras
Car la dernière fois que tu me frapperas, ta dernière gifle, c’est sûr qu’elle me tuera.