Comme annoncé en exclusivité dans Le Mauricien le jeudi 27 septembre dernier, le gouvernement travaille actuellement sur une nouvelle législation en vue de régulariser la situation des Water Rights holders. Actuellement, 15 % de la fourniture d’eau leur sont accordés.
Intervenant à l’Assemblée nationale hier, le vice-Premier ministre et ministre de l’Énergie Rashid Beebeejaun a souligné que plusieurs détenteurs de Water Rights ne se font pas connaître comme tels. À noter que ces droits leur avaient été donnés pour des besoins d’agriculture. Le VPM a aussi annoncé qu’une somme d’un milliard de roupies sera investie au cours des trois prochaines années pour améliorer la fourniture en eau.
Selon le ministre Beebeejaun, en ce qui concerne les Water Rights Holders qui ne veulent pas se manifester, la situation devient grave, mais State Law Office élabore actuellement des règlements, en vue d’y remédier. Par ailleurs, le ministre de l’Énergie estime que les 15 % accordés aux détenteurs de Water Rights, représentent un volume d’eau considérable.
Dans son intervention hier, le ministre Beebeejaun s’est aussi attardé sur les mesures pour que la population puisse avoir une fourniture d’eau 24h/7j. Ce qui, selon Rashid  Beebeejaun, serait également dans l’intérêt de la Central Water Authority d’un point de vue technique, étant donné que cela n’engendrera pas de fluctuations de pression dans les canalisation, limitant en conséquence les dommages. Cependant, la situation actuelle ne permet pas d’offrir de l’eau sur une base 24h/7j à toute la population mauricienne dans l’immédiat, a affirmé le ministre. Rashid Beebeejaun a indiqué que Mare-aux-Vacoas est la région qui souffre le plus. « Le Lower Mare-aux-Vacoas dépend presque 80 % des boreholes », dit-il.
Par ailleurs, le non Revenue Water est un autre problème qui affecte beaucoup le secteur de l’eau. D’ici les dix prochaines années, quelque 1 500 km de tuyaux seront remplacés alors qu’une somme d’un milliard de roupies sera investie pour améliorer la fourniture d’eau. Pour ce qui est des personnes qui se servent de l’eau sans payer la CWA, le ministère compte également régulariser la situation : l’installation de compteurs télémétriques permettra de relayer les informations directement relayées à la CWA. Le ministre Beebeejaun a indiqué que le secteur de l’eau connaîtra sous peu des réformes majeures. Dans la même foulée, il a indiqué que ces changements entraîneront la création d’emploi dans ce secteur. Le ministre a invité les diplômés d’université à prendre connaissances des opportunités de ce secteur.
Au chapitre sanitaire, Rashid Beebeejaun a catégoriquement affirmé que jusqu’ici il n’y a eu aucun gaspillage des fonds publics et que son ministère a été redevable pour chaque sous dépensé. « Si  on s’est retrouvé dans l’obligation de faire des dépenses additionnelles c’est parce qu’entre le temps où les projets avaient été approuvés et mis en exécution, des années ont passé et les choses ont changé. Les dépenses ne sont plus restées les mêmes mais il n’y a eu aucun gaspillage. »
Pour le secteur de l’énergie, le VPM a indiqué qu’il y a encore des obstacles à surmonter. Il a annoncé la création d’une ferme éolienne de 30 mégawatts à Plaine-Sophie pour 2014. Un autre projet pour une ferme photovoltaïque de 10 mégawatts est à l’étude.