Statistics Mauritius anticipe pour 2017 un taux de croissance de 3,8% du Produit intérieur brut (aux prix de base), gardant inchangée l’estimation qu’elle avait faite en décembre 2016. Dans un rapport publié hier, Statistics Mauritius prévoit que l’investissement en termes réels va croître cette année au taux de 7,4%, contre 3,4% en 2016.
L’économie mauricienne devrait, selon l’estimation officielle, croître à un taux plus élevé cette année, soit à 3,8% par rapport à 3,5% en 2016 (ce dernier taux est légèrement en dessous de celui annoncé, soit 3,6%, il y a trois mois par Statistics Mauritius). La valeur ajoutée brute aux prix de base pourrait se chiffrer à Rs 408,5 milliards, contre Rs 385,3 milliards en 2016. Tous les secteurs d’activité vont afficher des taux positifs, indique Statistics Mauritius. Dans celui de l’agriculture et de la pêche, on s’attend à une croissance de 2,3% inférieure à celle de l’année précédente (3,7%). La production sucrière est estimée à 390 000 tonnes, ce qui se traduirait par une croissance de 0,9% du secteur sucre, contre 5,5% en 2016.
Les prévisions de Statistics Mauritius pour les autres secteurs sont les suivantes :
1) Industrie manufacturière : progression de 1,1% après un repli de 0,1% noté en 2016; l’activité d’usinage de sucre va croître d’environ 1,5%, soit un niveau plus faible que celui de 2016 (7%); dans l’agro-industrie, la croissance resterait la même (1,5%) alors qu’on anticipe une meilleure performance du secteur textile (+0,2% par rapport à -5,5% l’année dernière); les entreprises du secteur d’exportation devraient améliorer leur performance (+0,6%, après le recul de 5,1% en 2016);
2) Construction : rebond de 7% attendu cette année après la croissance zéro de 2016;
3) Commerce : taux de 3% annoncé comme en 2016;
4) Transport/stockage : anticipation d’un taux de 3,8% en légère baisse par rapport au 3,9% de l’année écoulée;
5) Tourisme/restauration : croissance d’environ 4,1% basée sur des arrivées de 1 340 000 visiteurs;
6) TIC : performance plus élevée (+6%) annoncée comparativement à celle de 2016 (5,9%);
7) Services financiers : croissance de 5,5% prévue cette année, contre 5,7% l’année dernière, et ce en prenant en considération les amendements au traité de non-double imposition Inde/Maurice;
8) Activités professionnelles/scientifiques/techniques : meilleure performance cette année (+6%) par rapport à 2016 (5,7%) dans le sillage de reprise du secteur de la construction; et
9) Administration publique/défense : un taux de 3% est prévu comparé à 2,5% en 2016.
S’agissant des investissements, il est estimé qu’ils s’élèveraient à Rs 82,4 milliards en termes nominaux, soit une hausse de 10,2% en termes nominaux mais en termes réels, la croissance des investissements se monterait à 7,4%, une performance plus élevée que celle de 2016 (+3,4%). Les investissements dans les bâtiments non résidentiels vont faire un bond (+15%) du fait de l’exécution de projets hôteliers et de l’accélération de certains projets publics annoncés précédemment. Quant aux investissements dans les machines/équipement, Statistics Mauritius prévoit une croissance au taux de 6,2% après celui (6,7%) enregistré l’année dernière.
C’est le secteur public qui sera à la pointe des investissements avec une croissance de 20,2% (2,9% en 2016) alors que l’investissement du secteur privé ne va croître que de 2,9%, contre 5,7% en 2016. La part de l’investissement privé dans l’investissement total passerait de 74,4% à 71,3%.