Après une journée blanche, Sherman Brown et l’écurie Foo Kune étaient de retour dans la winner’s enclosure grâce au triomphe de Captain Firth dans l’épreuve phare du 33e acte. Avec maintenant 40 victoires au compteur et plus de Rs 11 millions de stakesmoney dans les caisses, l’on voit difficilement qui pourra contrarier l’écurie Foo Kune dans sa marche vers le sacre.
« It’s been a good day even though we were expecting a couple more of our horses to win. They ran short into second and third but that’s racing, you’ve got to take the good with the bad and we’re happy to go home with a winner ». Les propos tenus par Sherman Brown à l’issue de la journée traduisent parfaitement l’état d’esprit de l’écurie Foo Kune en cette fin de saison. Au-delà des petites déceptions que furent Zhan Hu ou Forest Panther, on retiendra surtout cette nouvelle victoire dans une épreuve principale décrochée par Captain Firth, le champion des 4-ans cette année. Si certains observateurs avaient déploré le manque de vigueur de son cavalier le 21 septembre dernier, le fils de Captain Al se montra cette fois plus percutant sous la conduite experte de Sherman Brown. Master Mascus donnait pourtant l’impression de tenir le bon bout à l’entrée de la ligne d’arrivée mais c’est à la force des poignets que la cravache de l’écurie Foo Kune est parvenue à mener sa monture à bon port.
« You always have to read the pace properly. There are a couple of horses that came from behind so we had to be well positioned. The race did not really exactly pan out the way we were expecting it. I had to move him a litte bit to put him in a position where he had a chance to win. It all played into our hands when turning into the straight as I had a nice open gap to my inside. When I asked him for his effort, he took a little bit of time to get going but he dug down deep and ran a nice race », soutint The Computer Man. L’entraîneur de l’écurie Foo Kune tint pour sa part à souligner le lot très relevé qu’affrontait son protégé. « On savait que la course serait très compétitive et nous n’avons pas été déçus, avec trois chevaux terminant pratiquement sur la même ligne. C’était la course la plus difficile pour nous avec quatre ou cinq partants pouvant prétendre à la victoire et on est donc très content d’avoir remporté cette épreuve ».
« Zhan Hu did not disappoint »
Brillant vainqueur par plus de trois longueurs à sa dernière sortie, Zhan Hu était donné comme une première chance d’autant qu’il avait tiré un bon numéro de corde. Bien qu’il ne fut pas sur la première marche du podium, ce sujet de Eyeofthetiger ne démérita pas pour autant face à des coursiers plus aguerris. « Zhan Hu got a bit of a fright going past the 1100 metres and ran off the rail. He was up in category today. We were expecting a bit more but he still did not disappoint », nous confia Sherman Brown. L’écurie Foo Kune fondait aussi beaucoup d’espoir sur Forest Panther dans la septième épreuve. Battu d’un rien par Wonder Kid à sa dernière apparition, l’alezan était dans des conditions optimales pour ouvrir son compteur au Champ de Mars mais c’est un coursier de l’écurie R.Gujadhur, en l’occurrence Unbridled Joy, qui est venu cette fois le priver de la victoire. S’il termina certes en force sous la selle de Brown, Forest Panther ne parvint pas à remonter le leader, de quoi rendre perplexe notre interlocuteur. « We were expecting Forest Panther to be a lot better today. We’ll have to look at a few things with him. He’s coming along the right way but he just gives me the impression that there is still something we need to find with him ».
Un peu plus tôt dans la journée, Man Of His Word subissait la loi de Maestro’s Salute sur le kilomètre. Auteur d’un départ moyen, le pensionnaire de l’écurie Foo Kune ne fut jamais en mesure d’inquiéter l’éventuel vainqueur et son cavalier est d’avis qu’il aurait été suicidaire de sa part de vouloir disputer le commandement au réprésentant de l’écurie J.M.Henry. « I would not have been able to get to the front with Man Of His Word on jumping as Maestro’s Salute was a lot quicker than me. Had I tried to take up the lead with him, he would have gone with me and it would have burned both horses out. Some people’s opinion might be different but I think my horse would have just stopped in the straight had I gone a little bit closer to the leader ». Wind Power avait de nombreux partisans dans l’épreuve de clôture mais il se fit surprendre au démarrage par Double Dash. Il aura toutefois fait une bonne course, si l’on se fie aux dires de son cavalier.  « Wind Power ran a very good race. It was a very argy bargy race, he never jumped and settled in a position. The other horses were going all over the place but he still finished nicely ».