Après un début de saison laborieux, au départ de plusieurs coursiers vers la nouvelle écurie dirigée par Jean Michel Henry, l’écurie Mahess Ramdin a graduellement trouvé ses marques depuis quelques semaines. Samedi dernier, à deux journées régulières de la fin de la saison, elle a inscrit son cinquième succès 2014 par l’entremise de l’outsider King’s Soldier. Une victoire qui a failli ne jamais voir le jour car cet établissement avait envisagé de fermer ses portes en début d’année.
Shailesh Ramdin, votre écurie occupe actuellement la lanterne rouge au classement. Comment expliquez-vous cette situation ?
Comme je l’avais fait ressortir en début de saison, nous avions un effectif renouvelé à environ 80%. Parmi les anciens nous n’avions pas des champions. Ajouté à cela, les nouveaux nous étaient arrivés assez tardivement. Ça va de soi que lorsque vos chevaux débarquent plus tard, cela prend plus de temps pour les faire démarrer en compétition.