A l’occasion de cette journée classique, Serge Henry n’avait pas de représentant dans l’épreuve phare qu’il a remportée pour la dernière fois en 2001 avec Shah’s Star, mais il s’est invité à la fête grâce à un doublé signé Fifun et Burberry. Deux nouvelles victoires qui lui permettent de porter son compteur à 654 durant sa carrière. Serge Henry ne se situe plus qu’à une longueur de son frère Philippe qui est l’entraîneur le plus prolifique au Champ de Mars. La 655e est attendue avec beaucoup d’impatience et de fébrilité au sein de son écurie.
Alors qu’il y a une lutte acharnée pour le titre d’écurie championne entre Rousset, Foo Kune et Merven, Serge Henry continue, lui, son petit bonhomme de chemin au Champ de Mars. Déjà sacré en huit occasions durant sa carrière, cet entraîneur se contente ces dernières années — il a remporté son dernier titre en 2008 — de se maintenir dans la première moitié du tableau final. Avant le déroulement de cette vingt-sixième journée il avait déjà ramené 21 victoires, soit autant de vainqueurs que pour toute la saison 2012, et totalisait 652 victoires tout au long de sa carrière. Ce qui ne le plaçait qu’à 3 longueurs de Philippe Henry, détenteur du record du nombre de victoires en tant qu’entraîneur sur notre turf. Dimanche dernier, Serge Henry s’est rapproché davantage de son frère à la faveur d’un beau doublé.
Fifun fut le premier à se signaler. Ce coursier britannique qui a fait carrière en Italie, était muni d’oeillères pour la première fois en compétition. Il s’était bien comporté avec ce harnachement lors de son barrier trial daté du 20 août dernier. Aidé par sa deuxième ligne, il fut mis sous pression vu son grand gabarit afin de s’emparer du commandement. Une fois en tête, Fifun déploya ses grandes foulées et c’est à mi-course qu’il commença à creuser l’écart. «On comptait beaucoup sur lui car il avait très bien travaillé à l’entraînement, surtout lorsqu’on l’a muni d’oeillères. C’est un cheval qui n’a pas d’accélération, donc il fallait prendre l’avantage très tôt sur les autres. L’entraîneur m’a dit de laisser courir le cheval comme Captain Vedici lors de la journée précédente. Cette fois mon coursier, même s’il a faibli dans les derniers mètres, a tenu bon pour l’emporter», a déclaré Rakesh Bhaugeerothee.
Le cheval brun de l’écurie Serge Henry aborda la ligne droite avec de solides prétentions. Ses adversaires se rapprochèrent quelque peu sur la fin, mais il puisa dans ses réserves sous la conduite de son apprenti pour contrer leurs assauts jusqu’au bout. Sur cette performance, Fifun est appelé à aller encore plus loin au Champ de Mars.
Son 654e gagnant, Serge Henry le ramena grâce à Burberry. Ce dernier restait sur une convaincante victoire avec le jockey Arena sur le dos dans une valeur inférieure et était cette fois confié à Rye Joorawon. Ce dernier commença son effort à partir de la rue du Gouvernement et il ne paniqua pas à l’entrée de la ligne droite lorsqu’il se retrouva derrière un rideau de chevaux. Burberry répondit favorablement aux sollicitations de son jockey pour dominer tous ses rivaux. L’attente ne sera pas longue pour égaler le record détenu par son frère Philippe et même l’améliorer.