Mila Dhunookchand a procédé hier au lancement de son livre « Sexuality Education for the Family », à la municipalité de Vacoas. Étaient présents à cette occasion Aurore Perraud, ministre de l’Égalité des Genres, du Développement de l’Enfance et du Bien-être de la Famille, Raj Dayal, ministre de l’Environnement, et Lady Sarojini Jugnauth. Lors de son discours, celle-ci a déploré le manque d’éducation sexuelle à Maurice, déclarant qu’il ne devrait y avoir aucune barrière à cet effet.
Divisé en 20 chapitres, « Sexuality Education for the Family » représente le désir de l’auteure, Mila Dhunoockchand, d’éclairer la société sur les différents thèmes liés à l’éducation sexuelle. Des études de cas mettent en relief les comportements à adopter et comment construire un environnement sain pour le bien-être de l’enfant. Mila Dhunoockhand souhaite que cet ouvrage aide à développer une attitude sensée. « J’appréhendais la réaction des lecteurs à la sortie de ce livre et je me demandais sans cesse si c’était une bonne idée. Mais avec l’aide de ceux qui m’entourent, j’ai réalisé l’importance d’un tel livre dans la société où nous vivons. Il existe une lutte entre le rêve et la réalité, et ce livre est un outil pour aider les familles à s’épanouir dans un environnement sain ».
Lady Sarojini Jugnauth a souligné l’importance d’un tel livre au sein de la société mauricienne. « Les problèmes sociaux prolifèrent de plus en plus et les crimes liés à une sexualité débridée augmentent de manière alarmante. La sexualité débridée détruit le tissu social. Ce livre servira d’outil pour les familles et il ne devrait avoir aucune barrière d’apprentissage à ce niveau ». La ministre Aurore Perraud l’a rejoint dans son propos, admettant que la sexualité était toujours un sujet tabou à Maurice et que les parents devraient participer à l’éducation sexuelle de leurs enfants. « L’éducation sexuelle ne se fait pas qu’à l’école, mais aussi à la maison, en famille ».