Mouvement Patriotique face à la presse ce samedi 4 août.

Les vacances parlementaires sont là, deux mois et demi précisément toutefois Alan Ganoo regrette de son côté que « tant de travaux législatifs soient restés inabouti ». Le président de Mouvement Patriotique (MP) a tenu à s’exprimer sur plusieurs points d’actualité face à la presse ce samedi 4 août à Quatre-Bornes.

Selon lui, les projets de loi tels que la réforme électorale, le Children’s Bill, le Declaration of Assets Bill ainsi que le Freedom of Information Bill auraient  déjà dû circulé au sein de l’Assemblée pour qu’à la rentrée « tout dimoune ena enn l’idée de quoi il s’agit ». Lors de son allocation, le leader du Mouvement Patriotique a déploré le fait que les parlementaires ne se rencontrent pas « assez souvent ».

Revenant sur l’élection de Bobby Hurreram, qui est désormais le nouveau Deputy Speaker, Alan Ganoo a souhaité qu’à l’avenir l’opposition puisse suggérer un candidat pour « ki ena enn speaker ou deputy speaker above party politics. »

Toujours au registre de l’hémicycle, commentant les dernières turbulences au sein du parlement, selon le leader du mouvement, un code de conduite devrait être appliqué aux parlementaires afin d’éviter tous dérapages.

En ce qui concerne le rapport sur la commission d’enquête sur la drogue présidée par l’ancien chef juge Lam Shang Leen, le président du parti a déclaré que son parti est totalement d’accord avec ce rapport, tout en faisant ressortir,- comme mentionné à la page 85 du rapport, qu’en effet, les grosses coupures de monnaie devraient changer pour nuire aux barons de la drogue dans leurs démarches de blanchiment de fonds. Cette initiative permettra d’affaiblir la mafia selon Alan Ganoo.