Partir à la découverte de Maurice à bord d’un vélo à assistance électrique, tel est le concept mis en place par Laurent D’Unienville. Cette activité, il l’a commencée lorsqu’on lui a diagnostiqué un cancer en février 2015. Hans, son ami passionné de vélo, lui a fait découvrir la particularité d’un vélo cross à assistance électrique, signant ainsi le début d’une grande aventure… la naissance de son entreprise, Electro-Bike Discovery, et la détermination mêlée à l’attitude positive de vaincre la maladie.
Avec beaucoup d’humilité, Laurent D’Unienville parle de son combat personnel pour rester en vie. « Ce cancer m’a fait réaliser l’importance de me remettre en question. On ne sait pas où l’on va, on ne sait pas quoi attendre de l’avenir. Six semaines de chimiothérapie intensive en France et, surtout, cette envie de combattre la maladie. » Dès son retour à Maurice, Laurent D’Unienville décide de se prendre en main et de travailler sur un nouveau concept : celui de faire venir des vélos électriques faciles à manier issus de la dernière génération (Bion-X), l’Electro-Bike vélo cross à assistance électrique qui lui permettra, ainsi qu’à d’autres passionnés de vélo, de visiter sans le moindre effort son pays, et ce en toute sécurité.  
« Aujourd’hui, je suis en rémission. Je fais environ 15 h de vélo par semaine. » Il en parle avec une joie de vivre, témoignant que l’homme aurait retrouvé ses repères, et ce grâce à sa femme Amélie, qui l’a épaulée dans bien des étapes et qui, comme lui, aime l’aventure, l’imprévu et la découverte. Détentrice d’un BTS Marketing et d’une licence en Sciences de Gestion, Amélie n’a pas hésité à troquer sa veste de décoratrice intérieure pour celle de guide touristique. D’autant plus que Laurent ne veut pas être le seul à profiter de cette invention moderne. Hormis sa femme, il tient à partager avec d’autres adeptes du vélo sa passion pour ce sport. « À travers l’Electro-Bike Discovery, j’ai mis en avant tout ce qui me passionne : le vélo, mon île natale, la nature, l’histoire de Maurice et le sport. »
Faire corps avec la nature
Pour donner une plus grande dimension à sa passion, Laurent D’Unienville sonde les sites qui offrent une vue panoramique de l’île. Son coup de coeur à vélo se déclinera en trois parcours au sud-ouest de l’île : Le Morne Brabant, Chamarel et Souillac (voir encadré). Il propose aux initiés des balades à vélo pour une expérience authentique et unique. Les haltes sont même permises lors des randonnées pour mieux découvrir l’histoire, la saveur d’une cuisine locale ou encore les lieux insolites.  
Laurent a trouvé sa voie et la nature la lui rend bien en lui faisant découvrir, à chaque parcours, de nouvelles merveilles. Le rituel à vélo est depuis un nouveau souffle de vie. « C’est comme une envie de se dépasser. » Le sport, Laurent l’a dans la peau et s’est distingué dans plusieurs disciplines, notamment en participant à deux reprises aux Jeux des Îles ainsi qu’aux Championnats d’Europe de planche à voile, en course à pied ou à travers les randonnées et le VTT.
Laurent est ravi de voir les commentaires de son entreprise sur Trip Advisor : « Soixante-deux commentaires avec des compliments qui nous touchent, et ce en deux mois et demi, depuis le lancement de l’entreprise. Cela nous réconforte d’en notre envie d’aller de l’avant dans nos projets. On a fait venir une vingtaine de vélos, mais pour la balade, Laurent préfère être en groupe de 12 : c’est plus “eco-friendly”. Il suffit de savoir faire du vélo et on a mis en place toute une stratégie de sécurité. »
L’Electro-Bike se présente ainsi comme un nouveau moyen de s’adonner au vélo, ralliant jeunes et moins jeunes, le plus âgé de la bande ayant 75 ans.