L’ancienne directrice générale de la Banque des Mascareignes, Nelly Jirari, 51 ans, a bénéficié d’une remise en liberté sous caution samedi. Cette décision a été prise lors de sa comparution devant la Bail and Remand Court. La police n’a pas objecté à la Bail Motion présentée par Me Sanjay Bhuckory, Senior Counsel.
Nelly Jirari, qui a été rejointe par son époux, a eu à fournir une caution de Rs 150 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 2 millions. Elle aura également à se rendre régulièrement au poste de police de Pointe-aux-Canonniers. En effet, n’ayant pas de domicile fixe à Maurice, la Réunionnaise a été prise en charge par une habitante de Pointe-aux-Canonniers, Georgette Soondran, qui a été entendue par la Cour lors de l’audition de samedi.
Nelly Jirari a été inculpée dans l’affaire des découverts bancaires fictifs de Rs 3,6 milliards accordés par la Banque des Mascareignes au groupe BAI le 31 décembre 2009 pour masquer la faillite du groupe BAI – les lecteurs faisant confiance au groupe Le Mauricien Ltée informés de cet élément crucial le 17 avril dernier, soit au lendemain de l’écroulement de l’empire Rawat.
D’autre part, le quatrième Top Manager de la Banque des Mascareignes, Jean-Jacques Fung Wah Heen-Fah, a aussi été remis en liberté conditionnelle samedi. Il a eu à fournir une caution de Rs 150 000 également.
L’enquête sur les Rs 3,6 milliards de la Banque des Mascareignes se poursuit avec sous peu le défilé des Top Guns de la BAI.
Affaire à suivre.