Le projet LAVIMS (Modern Land Administration and Management System) monté par le ministère du Logement et des Terres, a obtenu le deuxième prix (Silver Award) décerné par l’African Association for Public Administration and Management Award for Innovative Management (AAPAM), dont la finale a eu lieu la semaine dernière à Zanzibar.
Le Kenya a décroché la médaille d’or pour son projet présenté par l’armée du pays intitulé « Diesel powered mobile kitchen », qui s’attaque au problème de la déforestation. C’est l’arpenteur-géomètre Sailendra Seewoogoolam, Senior Surveyor au ministère des Terres et du Logement, qui a défendu le projet mauricien qui a été salué par les membres du jury. Le Ghana a décroché la médaille de bronze pour son projet « Mobile Technology for communication Health », présenté par le ministère de la Santé. Une cinquantaine de projets avaient été enregistrés à ce concours. Les cinq finalistes viennent de Maurice, du Ghana, du Kenya et d’Afrique du Sud.
L’objectif de cet award : récompenser les institutions, les organisations ou encore les ministères publics qui ont contribué de façon exceptionnelle au développement dans leurs pays respectifs. Il prend en considération les innovations visant l’efficience dans la performance des organisations publiques à travers l’introduction de nouvelles idées et méthodes de gestion. Cet award va promouvoir l’innovation dans le secteur public en encourageant les organisations et le personnel à opter pour des méthodes créatives et efficaces pour résoudre les problèmes spécifiques dans l’administration et la gestion, mais aussi pour améliorer l’image du secteur public en Afrique.
Treize projets avaient été présentés par des institutions mauriciennes que sont le Central Electricity Board (CEB), l’Assemblée Nationale, le ministère de la Santé et de la Qualité de la vie, l’hôpital Dr Jeetoo, la Companies Division, la mairie de Curepipe, le ministère de l’Éducation et des Ressources humaines, et celui des Terres et du Logement, le Trust Fund for Specialized Medical Care, la police, l’hôpital de Flacq et la National Audit Unit.