Le fait que les inondations et les accumulations d’eau dans les cours et les maisons deviennent courantes dans la région de Fond-du-Sac révolte les habitants. En effet, avec les fortes pluies qui ont arrosé le pays, ce mardi 9 avril, la situation dans la région de Fond-du-Sac s’est aggravée hier soir. Face aux inondations, plusieurs habitants ont du être évacués de leurs maisons avec l’aide des officiers de la SMF et de la police.

« Les habitants réticents à se rendre au centre »

Ce mercredi matin, une situation presqu’aussi chaotique attendait le Chairman du District Council de Pamplemousses, Sunael Purgus. « Nous sommes chez une famille dont 99% des personnels sont abîmés. Une douzaine de maisons et des commerces ont également été affectés par l’accumulation d’eau. Nous avons eu l’intervention de la Special Mobile Force et de la police qui ont évacué ses personnes. »

Le Chairman du District Council de Pamplemousse affirme que le Village Council a également été inondé, forçant certaines personnes à se diriger vers le Multi-purpose Hall de Plaine des Papayes. « Les habitants étaient réticents à s’y rendre. Ils ne voulaient pas laisser derrière eux leurs effets personnels. La plupart ont trouvé refuge chez des proches ou des voisins ».

Le Chairman lance un appel à l’aide aux stakeholders et leur demande de rendre visite à ces personnes dans le besoin.

Shailesh Kumar, qui vit dans la région avec ses parents, explique que l’eau a commencé à pénétrer dans sa maison aux alentours de 17h30. « La SMF est venue évacuer mon père et en l’espace de deux minutes, l’eau a submergé ma maison. Nous avons dû à ce moment tout évacuer ».

Un autre habitant de la région s’indigne, à cet effet, que c’est la troisième fois que ce problème survient. « La dernière fois, le Premier ministre avait déclaré qu’un drain serait construit pour éviter les inondations. Mais jusqu’à maintenant, rien n’a été fait. Nous ne voulons pas que le gouvernement  nous donne de l’argent ou de la nourriture. Nous voulons simplement la construction de ce drain ».

Pour Devi Prayag, habitante de Fond-du-Sac, « la pli inne rante partout dans mo lacaz. Tou zafaire ine fini gat. Mone bizin tir tou met dehor ».

La sécurité sociale travaille conjointement avec la police au Village Council de Fond-du-Sac afin d’enregistrer les doléances des habitants. Selon Sunael Purgus, la police a effectué 70 interventions. Il indique également que les boutiquiers et gérants de commerce doivent quant à eux se rendre au poste de police de la localité pour déclarer leurs biens.