Le sire rénové livré en début de semaine pour l’étape de décoration
et surtout les premières répétitions générales du week-end prochain.

L’entrepreneur engagé dans les travaux de rénovation du sanctuaire Marie Reine de la Paix, où se déroulera la grande messe présidée par le pape François le 9 septembre prochain, a mis les bouchées doubles depuis le début du mois pour compléter les gros travaux. Au terme du calendrier agréé, le site sera livré en début de semaine. À partir de là, l’équipe de la décoration entrera en scène. Le site sera quasiment prêt lors des premières grandes répétitions, prévues le week-end prochain. Tant du côté du diocèse de Port-Louis que de celui du gouvernement, on affiche la satisfaction devant l’avancée des préparatifs.

« Depuis les premières discussions à Rome, au mois d’avril, avec les responsables du Vatican pour la préparation de cette visite, cela a été vraiment un challenge pour concrétiser tout ce que nous avions prévu sur papier », dit Evelyne Forget, Renovation & Construction Coordinator au diocèse Port-Louis. Pour l’heure, les travaux à Marie Reine de la Paix, ont été complétés à 85%. « Nous sommes dans le fignolage et nous allons nous concentrer à présent sur les travaux de décoration de l’espace. Tout sera prêt d’ici le premier week-end de septembre. Nous sommes
sereins », confie-t-elle avec confiance et assurance.

« Nous allons à présent nous atteler à la décoration et à l’installation des structures temporaires et de certains accessoires, qui sont nécessaires pour le déroulement de la célébration, afin que tout le monde puisse suivre la cérémonie », indique Evelyne Forget.

« Nous sommes dans les temps, mais il peut y avoir des imprévus auxquels nous devons être prêts pour y apporter des solutions immédiates », ajoute-t-elle.

Sur place, il y avait un peu d’effervescence jeudi dernier, avec la visite du Premier ministre, Pravind Jugnauth, et du cardinal Maurice Piat, évêque de Port-Louis et d’autres responsables de l’évêché. Pravind Jugnauth était cependant accompagné d’une armada de ministres et de conseillers, mis à part la présence de fonctionnaires directement concernés par l’organisation de la visite papale. Soulignons que la présence du pape François à Maurice est d’abord une visite d’État et que, de ce fait, toute la partie liée à la sécurité et au service protocolaire relève de la responsabilité de l’État.

Lors de sa visite éclair au monument, le Premier ministre a été “briefed” sur les détails concernant le réaménagement du site ainsi que sur les dispositions prises à propos, notamment, de l’emplacement des invités, des zones réservées à la presse locale et internationale, de l’espace alloué à la chorale, de la sécurité, du service de santé d’urgence, de la sonorisation, de l’installation de six écrans géants, ainsi que d’autres informations d’ordre pratique pour le bon déroulement de la célébration.
Pravind Jugnauth a néanmoins jeté un coup d’œil sur la route flambant neuve à l’arrière du monument. Probablement que le soleil ardent l’a découragé à y faire quelques pas. En revanche, il l’a testée en voiture, car c’est par cette route qu’il a quitté Marie Reine de la Paix jeudi pour retourner à son bureau.

Dans une déclaration aux journalistes avant de quitter les lieux, le Premier ministre a dit qu’il était là « pour un constat de visu de l’avancée des travaux », exprimant ainsi sa « satisfaction » quant à la colloboration entre le diocèse de Port-Louis et le gouvernement pour les préparatifs de cette visite papale.

Pour sa part, l’évêque de Port-Louis s’est dit content« de cette belle collaboration » entre ces deux partenaires.

« La préparation se passe bien et tout le monde met les bouchées doubles pour terminer à temps. Nous remercions le gouvernement pour la construction de la nouvelle route, qui sera un “asset” pour l’État. Nous sommes concentrés pour notre part sur le réaménagement du site et sur la préparation de la messe », a encore dit Mgr Piat.

Soulignons que le gros morceau de la rénovation du sanctuaire concernait la plateforme où est situé l’autel. Cette plateforme a été prolongée et l’autel déplacé vers l’avant, permettant ainsi à la foule de voir les célébrants. Lors de cette messe du 9 septembre, une centaine de célébrants (suite pontificale, cardinaux, évêques et prêtres des îles de l’océan Indien) seront sur cette plateforme. Soulignons enfin que les grandes répétitions pour la messe sont prévues le week-end prochain et durant le week-end du 7 et 8 septembre.

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In