photo archives

À  l’entrée de Rose-Hill, parallèlement au chantier bourdonnant du Metro Express, toujours en phase de construction et d’ajustement malgré le « soft launch » effectué en octobre dernier en grande pompe par le gouvernement, la nature retrouve peu à peu ses couleurs. L’Ebène Recreational Park commence à prendre vie.

Trois mois après la pose de la première pierre par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le chantier pour la construction de l’Ebène Recreational Park a beaucoup progressé. Les palmiers bordant les avenues rayonnent au soleil. Les principaux travaux de terrassement et la construction des structures en béton qui abriteront toilettes, bâtiment de maintenance et autres sont terminés. La saison des pluies — propice pour la plantation —  approchant, les ouvriers en profitent pour mettre en terre les plantes qui devraient redonner à Rose-Hill une certaine touche naturelle, perdue avec la destruction de la promenade Roland Armand pour faire place aux voies ferrées du Metro Express. De même, outre les bâtiments déjà construits sur ce terrain de quelque 9 arpents situé àderrière les locaux du Central Electricity Board (CEB) de Rose-Hill, l’aménagement de pistes de jogging est en cours.

Dans quatre mois, soit en mars prochain, à l’achèvement des travaux, les joggeurs et autres promeneurs pourront découvrir et apprécier ce cadre où plus de 60 000 plantes, incluant espèces exotiques et endémiques, dont 600 de types exotiques et
1 550 endémiques et 12 600 m2 de pelouse doivent être mises en terre. « La plantation d’arbres est en cours et il est bon de souligner que 65% des arbres plantés seront de type endémique. Des plantes de différentes tailles seront  mises en terre et il est évident que les palmiers surplombant le parcours produiront déjà un bel effet dès l’ouverture du parc », estime-t-on chez Metro Express Ltd.

Moins d’eau sera nécessaire

À savoir que les palmiers de l’ex-promenade Roland Armand ont été transplantés sur le site d’Ébène. Les promoteurs soulignent de même qu’avec l’arrivée bientôt de la saison des pluies, les ouvriers mettent les bouchées doubles pour la mise en terre des plantes. Cela car, fidèle à sa vision quant au développement durable, Metro Express Ltd souhaite profiter de cette période car, avec les pluies, moins d’eau sera nécessaire pour l’arrosage.

Par le biais des paysagistes Daniel Maestracci et Jean-Pierre Tin Tsin Fong, le joint-venture Land Concept Ltd et Urban Scope a travaillé sur la conception, alors que la réalisation du projet a été confiée à la firme Sotravic, après un exercice d’appel d’offres lancé début avril et clôturé fin mai. Les architectes ont imaginé un espace propice à la détente et à la contemplation de la nature avec un modelage du terrain alternant espaces en relief et espaces ouverts dans l’axe de la vue des montagnes de Moka, souligne Metro Express Ltd.

Au coût d’un investissement de Rs 100M, ce parc — qui tentera de faire oublier la promenade Roland Armand, dont la destruction dans le cadre des travaux du Metro Express avait été décriée — sera ainsi doté d’un parcours de santé, d’un gymnase en plein air et d’espaces verts, entre autres, d’un amphithéâtre et de boulodromes, d’un grand jardin d’enfants comprenant de multiples jeux, d’un bassin d’eau, d’une esplanade… Un espace de 2 000m², en guise de mini parc pour les enfants, est également compris dans le projet. La réhabilitation du canal qui traverse le parc est aussi à l’agenda des travaux. « Metro Express Ltd compte l’aménager en bassin afin d’en faire une attraction appréciée au cœur du parc dans cet écrin de verdure », apprend-on.