Le rayon des pains dans les supermarchés sont désespéremment vides

Outres les écoles et l’université, toutes les entreprises du secteur privé et public, dont les magasins et boutiques d’alimentation, sont fermées dès ce matin. L’alerte n° 3 a été déclenchée, ce qui signifie que le cyclone Berguitta va davantage se rapprocher de Maurice. La population dans sa grande majorité va donc bénéficier d’un jour de congé pour cause de mauvais temps.

La queue pour accéder au supermarché Jumbo Score, hier en début de soirée

Tout ceux qui seront au douillet chez eux devraient néanmoins avoir une pensée spéciale pour ces autres, qui travaillent dans les services essentiels, comme la police, les hôpitaux, l’armée, les pompiers, la presse et d’autres dans l’ombre comme les gardiens, et qui veilleront au bien-être de ceux qui sont dans le besoin et, pour qui, l’information continue, en temps réel, relève d’une nécessité absolue.

Cette annonce inhabituelle plus de 20 heures avant l’échéance qu’un avertissement de cyclone de classe 3 allait être en vigueur avait pour but avoué de donner aux Mauriciens le temps nécessaire de faire les courses indispensables au passage d’un cyclone, de quoi s’alimenter, mais aussi de quoi s’éclairer en cas de coupure d’électricité forcée ou décidée par le CEB.

Le ministre Sinatambou, qui animait la conférence de presse du National Disaster Committee quelques heures plus tôt, se pressait à l’hôtel Pakistan à Port-Louis pour acheter du pain

Car mis à part quelques petits commerces de proximité et éventuellement des boulangeries ce matin, tout est pratiquement fermé vu que l’alerte trois a été émise aux petites heures ce mercredi matin.

Même si cela a pu surprendre des consommateurs, les super et hyper marchés avaient des allures de fins de mois tant les files d’attente pour pénétrer ces commerces et les caisses étaient surchargées. Evidemment les piles et les torches avaient la faveur du public mais ce sont surtout les rayons de boulangerie et de biscuits qui ont fait les frais de cette montée de consommation inespérée à ce stade de l’année après des fêtes de fin d’année particulièrement arrosées et festives.

Depuis ce matin, chacun aura pu noter une augmentation de la fréquence et de la puissance des pluies de même que le vent dont les rafales vont crescendo. Il faut donc être prudent et limiter les sorties au strict minimum en attendant sagement que le météore fasse son chemin, qui, selon les dernières prévisions, devrait être au rendez-vous la nuit prochaine, entre mercredi et jeudi, pendant environ 6 heures.

Les autorités sont, quant à elles, sur le pied de guerre avec le support nécessaire des véhicules blindés qui seront utilisés si besoin est, pour les évacuations d’urgence. Elles demandent à la population d’assumer ses responsabilités et d’être extrêmement prudente mais de ne pas oublier de prêter main-forte à autrui s’il se retrouve au centre de difficultés surtout pendant le cyclone, mais cela sans prendre de risques inutiles.

Il faut donc profiter de ces moments-là pour s’adonner à tout ce qui va redonner un lien familial fort en cette période d’adversité qui voit cette fois élèves, étudiants et leurs parents régis à la même enseigne: tous en congé forcé.

Les rayons consacrés aux pains particulièrement vides hier