Le ministère de l’Éducation a pris la décision d’étendre le projet Sankoré aux classes de Std V. Plus d’une vingtaine d’écoles primaires seront ainsi équipées de tableau blanc interactif au lieu du tableau noir traditionnel. Le Mauritius Institute of Education (MIE), à travers son Centre of Distance Learning (CODL), travaille actuellement sur le développement du matériel pédagogique pour les élèves concernés. Sankoré, lancé en 2010 à l’intention de la Std III, mise davantage sur l’utilisation d’outils informatiques dans l’enseignement.
Des élèves de Std V suivront pour la première fois dès cette année leurs cours sur un tableau blanc interactif grâce au projet Sankoré. Cette initiative est axée sur la création de ressources pédagogiques numériques pour les enseignants et apprenants en leur fournissant une interface interactive pilotée dans les écoles mauriciennes.
Le processus de création de ressources numériques est actuellement entrepris par le CODL du MIE, où un centre d’apprentissage a été mis en place pour numériser le programme. L’institut bénéficie aussi de l’assistance de la société française de e-learning Paraschool dans la phase de développement de matériel numérique et de la formation pédagogique grâce à la signature d’un accord en février.
L’installation de projecteurs et de tableaux blancs interactifs devrait débuter durant les vacances du deuxième trimestre dans plusieurs écoles primaires. Cet exercice devrait être complété d’ici la fin de l’année. Le ministère de l’Éducation s’attend à ce que les 8 000 salles de classe du primaire et secondaire du pays soient dotées du matériel interactif d’ici 2015.
Le projet Sankoré s’inscrit dans le cadre des promesses faites il y a plus d’un an par la France et la Grande-Bretagne pour réaliser d’ici quatre ans les objectifs du Millénaire de scolarisation primaire universelle (alphabétisation de 40 millions d’enfants et formation de 4 millions d’enseignants). Cette initiative offre une plateforme de contenus pédagogiques pour la promotion de la révolution digitale dans les établissements scolaires. Les écoles primaires et secondaires des pays africains sont concernés par le projet. Le Sénégal a été la première plateforme de Sankoré. La délégation française ambitionnait par ailleurs de faire de Maurice le pays pilote du programme.
Outre la promotion de la formation à distance, la vraie révolution éducative est celle de « l’enseignant assisté par l’ordinateur ». Dans plusieurs établissements, divers outils informatiques ont été fournis aux profs en vue de leur permettre d’organiser leurs cours et de les partager avec les élèves. Le programme inclut l’utilisation d’un ordinateur, d’un projecteur et d’un tableau blanc interactif. Ce projet devrait révolutionner les classes avec l’utilisation de ces équipements. Les élèves sont appelés à apprendre à partir d’images et de la technologie digitale.