La destruction sécurisée des documents confidentiels constitue pour beaucoup d’entreprises mauriciennes une problématique. Afin de répondre à un tel besoin, Enviroserv Indian Ocean Ltd a annoncé la mise en service d’un camion de déchiquetage mobile spécialement conçu pour l’élimination des informations confidentielles des entreprises. C’était jeudi dernier au Domaine Les Pailles.
« La sécurité figure au premier rang des priorités des entreprises qui souhaitent détruire leurs documents confidentiels. Nos clients sont de plus en plus concernés par les méthodes utilisées pour traiter leurs déchets », a déclaré Sudesh Rughoobur, directeur d’Atics — compagnie mauricienne spécialisée dans la collecte de déchets. D’ailleurs, la mise en place d’un camion de déchiquetage mobile est issue d’une initiative d’Enviroserv indian ocean ltd en partenariat avec Atics ltd et Enviroserv Waste Management Pty Ltd — compagnie sud-africaine se consacrant à l’implémentation de nouvelles technologies pour la gestion des déchets.
Ainsi, ce nouveau service propose le déchiquetage de documents confidentiels à partir d’un camion mobile qui répondra au besoin de chaque compagnie, qu’elle soit grande ou petite.
Le procédé est simple : une unité de déchiquetage mobile sécurisée est envoyée dans les entreprises sur une période prédéterminée et selon les horaires convenues. Un opérateur détenant une autorisation de sécurité broie les fichiers sur place et offre un certificat de destruction fournissant ainsi une preuve que les documents ont été bien détruits. Les initiateurs de ce projet ont d’ailleurs insisté jeudi dernier sur la rentabilité de cette méthode, assurant dans la foulée la sécurité des documents et des données car elle élimine l’usurpation d’identité et la perte d’information.
Prenant la parole jeudi dernier au Domaine Les Pailles, M. Rughoobur a expliqué les motivations d’un tel projet. « Détruire des documents confidentiels constitue une bonne pratique de gestion et donc plus de sécurité pour la notoriété de l’entreprise. Cette initiative contribue de ce fait de faire de notre île un modèle de développement durable tout en répondant aux besoins des entreprises », a-t-il laissé entendre.
Prenant également la parole, Kieron Geoghegan — directeur exécutif d’Enviroserv et d’Enviroserv Indian Ocean, a souligné l’unicité de cette pratique. « C’est une grande première à Maurice. Elle permettra de mieux gérer la destruction des documents confidentiels en toute quiétude », explique-t-il.
Et de renchérir : « Avec nos partenaires mauriciens, nous souhaitons réduire la production de déchets et les impacts environnementaux y relatifs tout en veillant également que le développement socio-économique du pays, la santé de ses habitants et la qualité de ses ressources environnementales ne sont pas affectés par une mauvaise gestion du système d’évacuation. C’est pourquoi l’une des priorités de ce partenariat est de développer une stratégie de gestion intégrée des déchets afin de réduire les coûts associés à la dégradation de l’environnement. » Il ajoute que « la recherche, le développement et les fonds nécessaires nous aideront à atteindre les objectifs de ce partenariat ».
Grâce à ce partenariat, Enviroserv importera deux compacteuses d’Afrique du Sud pour le traitement des déchets de manière écologique ainsi qu’un camion de déchiquetage mobile spécialement conçu pour l’élimination des informations confidentielles des entreprises. Pour rappel, les équipements d’Enviroserv répondent au critère de recyclage et aux accréditations ISO14001 et permettent une économie en termes de temps et d’argent et protègent l’environnement.
Les employés Enviroserv Indian Ocean recevront en Afrique du Sud des formations spécialisées sur l’installation et l’utilisation des équipements de pointe pour la gestion des déchets.