Dans le cadre du projet de l’United Nations Framework Convention on Climatic Change (UNFCCC), de multiples projets ont vu le jour afin que la population côtière, entre autres, soit en mesure de mieux réagir face aux divers fléaux climatiques. Sous la supervision du nouveau ministre de l’Environnement et de la Gestion des catastrophes naturelles, Raj Dayal, le plus gros projet, la construction d’un centre d’hébergement spécialement adapté afin d’accueillir des sinistrés en cas de débordements d’eau, a été lancé à Quatre-Soeurs hier après-midi.
Raj Dayal a fait le déplacement pour visiter ce site, dont l’acquisition est actuellement en procédure de négociation, avant de se rendre à Grand-Sable puis Rivière-des-Galets, l’occasion pour lui de remercier des citoyens pour leur participation active aux mesures déjà entreprises jusqu’alors.
À Quatre-Soeurs, Raj Dayal a rencontré M. Janky, dans le cadre de la construction d’un centre d’hébergement pour sinistrés en cas de débordements d’eau, dans un village côtier particulièrement affecté durant les périodes de grosses averses. « C’est un projet très important au niveau du ministère. Ce centre d’hébergement sera construit sur un site approprié de sorte à pouvoir accueillir les personnes le plus rapidement possible, avec le maximum de sécurité », explique Raj Dayal. « Je suis satisfait du soutien de la communauté à ce projet. La population a su agir proactivement et tout se passe sans difficulté. Il y aura également un warning system adapté pour le bon fonctionnement des procédures d’évacuation ». Ce centre d’hébergement, dont la construction devrait commencer en janvier, sera construit sur un terrain privé dans les hauteurs. Des routes alternatives seront également construites afin que les personnes vivant dans les zones à risque puissent accéder plus facilement au centre, sans passer par la route côtière.
Le ministre s’est ensuite déplacé jusqu’à Grand-Sable pour rencontrer M. Daumoo, le président de la Grand Sable Fishermen Association et de la Grand Sable Women Planters Farmers Entrepreneurs Association, ainsi que des habitants du quartier. Raj Dayal souhaitait remercier ceux qui ont fait de la plantation de mangliers dans cette région côtière, dans le but de préserver l’environnement et les espèces marines, un succès. Prenant la parole, M. Daumoo a remercié plus particulièrement les pêcheurs de la région, principaux responsables de la plantation de mangliers : « L’association des pêcheurs s’est occupée de tout mais n’a jamais été reconnue pour le travail accompli. Ce sont les pêcheurs qui ont tout fait. » Il a, par la suite, reçu les remerciements du ministre, qui n’a pas manqué l’occasion de dire « un grand merci au peuple d’avoir fait confiance à Lepep. C’est grâce à vous que nous sommes à la tête du gouvernement aujourd’hui. » Juste avant de se rendre à Rivière-des-Galets, où il a clos sa série de visites, Raj Dayal a promis que « ces projets vont continuer afin de créer des emplois et aider à la protection de l’environnement. »
À Rivière-des-Galets, le ministre a donné à plusieurs habitants des détails sur le relocation programme, un projet de relogement visant à offrir une maison plus sûre à certains. En effet, environ 70 maisons sont actuellement à risque dans cette partie de l’île, le village n’étant pas équipé d’un système de drains adapté. De nouvelles maisons seront allouées à plusieurs habitants concernés par les risques d’inondations. Raj Dayal devrait se rendre dans la région ouest de l’île le 15 janvier prochain.