Comme annoncé en début d’année, la Fédération mauricienne d’escrime (FME) continue son programme de formation des cadres. Après Jenna Rima, devenue maître d’armes grâce à une formation effectuée à l’école internationale de Maitres D’Armes à Dakar, en 2013, deux nouvelles bourses ont été offertes pour l’année 2015 à Ritish Ramcharun et Kevin Mooken, choisis par la FME. Ils auront à leur tour la possibilité de former des jeunes escrimeurs. Leur formation s’étendra sur 9 mois, soit du 15 janvier au 15 octobre, dans la même école que leur compatriote.
La première formation concernée les entraîneurs au nombre d’une quinzaine à avoir suivi une formation de dix jours dispenser par le Sud-Africain Andrei Mikhailovich au mois d’août dernier. De plus, en septembre la FME a bénéficié d’une bourse de la solidarité Olympique et c’est Kevin Museliah qui a été choisi par la fédération pour suivre pendant trois mois, l’ International Coaching Course, déroulé à l’université d’éducation physique à Budapest, Hongrie.
Ce dernier a brillamment passé ses examens et a reçu son ‘diploma in fencing coaching’. Plus de 22 participants qui venaient des cinq continents ont participé à cette rencontre. La FME a bénéficié d’un deuxième cours de formation mais cette fois de la Fédération International d’Escrime. Celle-ci l’avait organisé en début du mois de novembre et c’est Kevin Mooken qui a été choisi par la fédération locale pour participer à l’Epée African Coaches Training Camp qui s’est tenu en Egypte sous la supervision de l’expert Roumain de la FME, Professeur Zidaru Octavian. Une quinzaine de participants venant de différent pays d’Afrique y ont participé. Kevin Mooken a reçu son diplôme en Epée Coaching.
Il est à noter que ce dernier tout comme  et Kevin Museliah s’occupent déjà des écoles d’escrime mises sur pied à Maurice. «Cette année nous avons pu mettre sur place trois écoles , notamment à la Tour Koenig, l’Université de Maurice et Beau Bassin. Nous comptons ouvrir d’autres centres d’entrainement dans les différents coin de l’’île», fait ressortir Aarti Guljarani-Descan, présidente de la FME.