Satya Gunput, un Britannique d’origine mauricienne, devrait voir son rêve se concrétiser ces jours-ci. Ce jeune sportif âgé de 20 ans pourra porter les couleurs de Maurice dans les championnats régionaux et internationaux. Il attend l’autorisation de la Fédération internationale d’escrime pour cela.
Après plus de 18 mois de démarches auprès du Mauritius National Olympic Committee (MNOC), le jeune homme s’attend à recevoir bientôt une lettre de la Fédération Internationale d’Escrime lui permettant de porter les couleurs et l’insigne de Maurice lors des compétitions. C’est ce qu’a indiqué au Mauricien le président du MNOC, Philippe Hao Thyn Voon, la semaine dernière. « Le comité a donné son aval. J’ai discuté avec le responsable de la confédération africaine d’escrime. Nous avons demandé une provisional recognition pour qu’il ne soit pas pénalisé en attendant l’assemblée générale de la confédération. Il y a des procédures à suivre », soutient notre interlocuteur. Selon le président du MNOC, Satya Gunput a toutes les chances d’être invité à participer aux 30e jeux Olympiques de Londres. Il viendra ainsi consolider l’équipe mauricienne.
Escrimeur depuis l’âge de 13 ans, Satya Gunput est devenu septième en Afrique lors de sa participation à la compétition zonale d’escrime à Casablanca, au Maroc courant avril. Le jeune homme a manqué de peu une qualification pour participer aux jeux olympiques de Londres. Il est sorti troisième. Il a été battu par un ancien joueur olympique sud-africain. Pour les championnats d’Afrique, il a été battu par le Sénégalais Bouzaid. Le match a été remporté dans un mouchoir.
À chaque compétition, le jeune homme participe en tant que citoyen mauricien mais sous une licence spéciale émise par la FIE. Cependant, il ne pouvait porter officiellement les couleurs du pays. Satya Gunput fait partie de la Kestrel Fencing Union, enregistrée à Maurice depuis juillet 2011. « For him to be able to wear the Mauritian quadricolour and have MRI on his competition kit, the MNOC needs to issue a letter to the FIE to recognise the Kestrel Fencing Union, which is an association that was duly registered in Mauritius in July 2011 », expliquaient ses parents au Mauricien récemment.
Satya Gunput se prépare maintenant pour l’Open de Rio de Janeiro sous la supervision de son entraîneur, le Hongrois David Keszler. En attendant, il compte participer à de nombreuses compétitions internationales dont celle du Grand Prix et les championnats du Commonwealth.
Né de parents Mauriciens, Satya Gunput a grandi et a vécu en Angleterre. Lorsqu’il vient en vacances, à Maurice, il réside à Quatre-Bornes. Aujourd’hui, il est étudiant à l’Université d’Oxford. Satya Gunput termine bientôt sa deuxième année de licence d’histoire au Christ Church College. Il assure en même temps le rôle de capitaine de l’équipe masculine d’escrime de l’université. Le jeune homme affirme s’entraîner environ 20 heures par semaine. Il indique s’être toujours classé parmi les meilleurs depuis qu’il a commencé cette discipline, il y a sept ans. « À travers l’histoire, le club d’Oxford a la réputation de produire des champions olympiques d’escrime », souligne-t-il, fier d’être son capitaine.
Pour lui, ce sentiment d’appartenir à une nation, à Maurice, le portera haut durant ses compétitions. « It fills you with pride, honour and confidence to challenge some of the athletes », affirme-t-il.