Les Australiens de la Team Suzuki Trek, emmenés par Mitchell Lovelock, champion du monde juniors de poursuite en 2009, ont remporté la première étape de l’Étoile de l’océan Indien. Un contre-la-montre par équipes long de 3,3 km qu’ils ont réussi en 4’00, devant le VCO de Richard Barret. Une manière les Australiens de se mettre en orbite pour la semaine.
À l’issue de l’exercice, c’est le jeune Sam Sautelle qui a pris le maillot jaune. Il fait un coup double puisqu’il prend également celui du meilleur jeune. Dans les chronos, les cinq Australiens Sam Sautelle, Damien Wright, Mitchell Lovelock, William Lind et Mitchell Flynn réalisent le seul chrono dans les 4’00.
Les Saint-Paulois Richard et Alexandre Barret, Stéphane Lucilly, Jean-Marie Cadet et Ulrich Marcy terminent à deux secondes des vainqueurs. Le VCSD, avec Ruddy Sautron, Emmanuel Chamand, Christophe Boyer, Romain Jean et Cédric Gasnier, se retrouve à six secondes.
Du côté des Mauriciens, la meilleure place est à mettre à l’actif du VCJCC-Bank One. Ils sont huitièmes de ce premier exercice, à 0’24 des Australiens. Fabien Halbwachs, Armand de Commarmond, Sébastien Tyack, Mathieu Le Blanc et Yannick Lincoln, champions de Maurice du chrono par équipes, n’ont pu faire mieux que 4’24 sur le vélodrome du Port. Ce qui signifie qu’il y aura un sacré retard à combler par la suite.
L’autre équipe mauricienne, le BRSC-Isostar, n’a pas fait mieux. Steward Pharmasse, Grégory Piat, Hubert Perdreau, Mike Chong Chin et Thierry David ont terminé à 0’28 de la Team Suzuki Trek.
Deux autres Mauriciens, Michael Khedoo et Ashley Sumbhoolaul, de l’UCRH-Engen, mais alignés dans une équipe nommée Entente Océan Indien avec le Seychellois Edward Pothin et le Néo-Calédonien Antonin Marecaille, n’ont sans doute pas eu trop de temps pour travailler le positionnement lors de cette épreuve très technique, où chaque détail compte. En effet, leurs résultats (4’33) montrent qu’ils n’ont pu travailler l’exercice comme ils le devaient.
L’étape d’aujourd’hui sera longue de 125 km. Les cyclistes quitteront Bras Panon pour une étape qui ne devrait pas manquer de mordant et l’arrivée se jouera au point de départ. À suivre, donc…