Le Mauritius Examinations Syndicate franchit aujourd’hui une nouvelle étape dans l’organisation des examens de SC/HSC avec l’introduction du système de correction en ligne (E-Marking). Toutefois la nouvelle formule entre en vigueur graduellement et de ce fait, concernera une seule épreuve cette année, soit l’hindi. Le cas de fraude survenu l’an dernier pendant la correction de cette épreuve et sur lequel le MES poursuit son enquête a forcé cet organisme à accélérer le processus de l’E-Marking, un projet en préparation depuis 2014. Une chose est sûre : toute intervention sur les scripts des candidats est impossible avec la correction en ligne.
Cambridge International Examinations joue à fond l’outil informatique dans l’organisation de ses examens, et le MES doit suivre le pas. Après l’introduction réussie au début de cette année de l’envoi des résultats de SC et de HSC aux candidats par voie électronique, le MES passe cette fois à l’E-Marking pour les épreuves de O-Level/SC qui sont corrigées au plan local. La correction en ligne préconisée par Cambridge constitue un changement de taille, dont le précédent directeur du MES, qui avait initié les démarches dans cette direction, était un ferme partisan.
« Le nouveau système démarre sur une base pilote avec une seule matière et si tout va bien nous allons l’étendre à d’autres matières graduellement. Je peux vous assurer que les préparatifs pour la mise en pratique du système se sont bien passés et nous en sommes satisfaits », a déclaré ce matin au Mauricien Brenda Thanacoody-Soborun, la directrice du MES. Cette dernière est catégorique : « C’est un système très sûr et aucune manipulation des scripts n’est possible. »
Pour l’E-Marking, chaque correcteur corrige seulement deux ou trois questions et non l’ensemble du script d’un candidat. À noter que les scripts des candidats en hindi ont été scannés en Angleterre par Cambridge et ces pages ont ensuite été mises dans le système informatique. Dès que le correcteur termine la correction d’une question, le script est envoyé dans le serveur central. Le correcteur n’a dès lors plus accès à ces données.
Outre le fait d’être un système sécurisé et où la confidentialité des candidats est garantie, le E-Marking fait aussi gagner du temps. Mais le MES affirme que le nombre des correcteurs n’a pas été réduit. Contrairement en Angleterre où les correcteurs peuvent faire la correction à domicile, dans le système de E-Marking à Maurice, la correction se déroule au MES.
D’autre part, les examens de SC prendront fin le 24 novembre et ceux du HSC le 20 novembre. Les épreuves orales destinées aux candidats du SC démarrent le 14 novembre.