Sam Nhlengethwa figure parmi les artistes sud-africains les plus reconnus. Il est né en 1955 et a étudié à Rorkes Drift et à la Johannesburg Art Foundation. Sam Nhlengethwa a reçu la Standard Bank Young Artist of the Year Award en 1994, l’année même où l’Afrique du Sud avait organisé ses premières élections démocratiques, concrétisant la fin de l’apartheid. L’artiste présentera jusqu’au 8 décembre à l’IFM quinze gravures et sept peintures. Une exposition articulée autour de la notion du dialogue et intitulée « Conversations », et rassemblant donc des gravures et des peintures qui combinent collage, huile et acrylique. L’événement, sponsorisé par la Standard Bank Mauritius, permet d’appréhender la richesse et la complexité de l’univers de Sam Nhlengethwa.
Si l’on observe de près certains travaux, on aperçoit tout un ensemble de plans, de couleurs vives et de techniques (collage, peinture, photographie). Ses oeuvres reflètent l’effervescence de sa ville, Johannesbourg, et témoignent de sa diversité socioculturelle. Des oeuvres en grande partie figuratives exploitant des thèmes qui lui sont chers : le jazz, la vie des mineurs, l’espace physique… Mais il y a chez lui une propension au raffinement de la couleur et des formes qui confèrent à ses travaux un caractère abstrait.
Sam Nhlengethwa enseigne la musique, le chant, les arts plastiques, le théâtre, abolissant les frontières entre les disciplines. En choisissant comme sujet la conversation, élément fondateur des relations humaines, il élargit le champ de la figuration puisqu’il peut à sa guise dépeindre des scènes intérieures ou extérieures impliquant des groupes d’hommes, des travailleurs, des couples, des jeunes gens, en habits traditionnels ou en costume.
Pourtant, malgré le caractère vivant de la vie au quotidien représentée, « Conversations » impose son silence et une forme de quiétude. Les aplats et les mises en perspective fixent les sujets sur la toile avec de multiples allusions aux souvenirs et à la mémoire collective. Certains travaux de l’artiste sont intimement liés à l’existence de l’artiste, puisqu’il s’est inspiré d’événements vécus. Cependant, l’atmosphère calme et le caractère immobile dans la composition des plans n’entraînent pas une absence de vie. Les titres donnés aux tableaux ainsi que les choix chromatiques leur donnent une énergie particulière. Au final, des toiles singulières par leur forme, leur contenu, l’émotion qu’elles libèrent…
L’exposition de Sam Nhlengethwa est à l’initiative de l’association pARTage, regroupant des artistes mauriciens engagés dans l’art contemporain. L’association, à travers son président Krishna Luchoomun, rappelle à cette occasion ses objectifs : encourager le talent des artistes mauriciens et leur donner l’occasion d’avoir une plus grande visibilité auprès du public mauricien ; organiser des expositions sur le plan local et international, des conférences, des ateliers de travail et des résidences. « We have noticed that though Mauritius is part of Africa, we know little of African art. Our population is mostly exposed to Western and Oriental art. In this perspective we have invited one of the most well known South African artists, Mr Sam Nhelengethwa, to hold an exhibition of his works in Mauritius. » Tel est le constat de pARTage.