Les membres de l’exécutif de l’Association mauricienne de badminton (AMB) ont décidé en début de semaine de déposer une motion de blâme contre Raj Gaya pour qu’il prenne ses distances du comité en raison des malversations alléguées dont il est accusé. Cette décision a été prise en attendant l’ouverture d’une enquête interne initiée par l’AMB pour faire la lumière sur ce cas présumé.

Raj Gaya

Il nous revient que la Badminton World Federation a trouvé que l’AMB devait parallèlement initier sa propre enquête interne au-delà de l’enquête qui est menée par la police depuis un certain temps déjà. « Nous avons donc pris cette décision envers Raj Gaya et suivant le passage à Maurice courant décembre des représentants légaux de la BWF. On a trouvé qu’il devait step down pour la bonne marche de l’association en attendant l’institution d’une enquête interne, car l’enquête policière suit toujours son cours », avise Sharma Nundah, président de l’AMB.

La décision a été appuyée par sept membres du comité, contre deux qui ont voté contre et une abstention. Les deux membres qui ont voté contre ont aussi proposé l’institution d’une commission d’enquête. Pour l’heure, aucune révocation n’est envisagée à l’encontre de Raj Gaya de l’AMB.